• Ampus, Notre-Dame de Spéluque

    A près de 600 m d'altitude, sur une colline au bout des gorges de la Nartuby d'Ampus, Ampus est un beau village de la Dracénie dont les environs sont propices à bien des balades. Aujourd'hui nous partons explorer le vaste plateau qui se trouve en amont du village. Dominé de plus de 300m par les sommets du camp de Canjuers, il s'étend sur plusieurs kilomètres vers le Nord-Ouest

    Nous garons la voiture au parking du boulodrome en bas du village.

    Ampus, Notre-Dame de Spéluque. En tirets jaunes, une possibilité de longer sans le traverser le domaine de l'Abbé

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Nous montons vers la place de la Mairie puis jusqu'au "chemin de l'eau" qui court  le long du canal qui alimente (alimentait ?)  depuis plus de 500 ans les fontaines, les lavoirs et les moulins de la ville. Le site est bien aménagé, un lavoir et une meule destinée à l'affûtage des outils domestiques ou agricoles (le "Tournaou") ont été restaurés.

    Pendant la montée, vue vers le Sud-EstLa terminaison du canal

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le chemin de l'eauLe lavoir et le Tournaou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lavoirLa roue à aubes et la meule du Tournaou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quittant le chemin de l'eau nous traversons sur quelques centaines de mètres une zone pavillonnaire récente avant de déboucher dans la forêt sur un sentier étroit qui devient vite irrégulier quand il descend fortement au fond du vallon de Valségure. Surprise : dans ce vallon, il y a de l'eau courante dans le ruisseau que nous traversons sur une passerelle.

    La passerelle de ValségureLe ruisseau depuis la passerelle

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Attirés par cette eau vive et transparente si rare en ce moment nous longeons la rive gauche sur quelques dizaines de mètres puis descendons dans le lit du ruisseau où nous progressons sur des dalles rocheuses qui émergent du faible courant. Nous arrivons ainsi au confluent avec la Nartuby d'Ampus. Encore une vingtaine de mètres le long de celle-ci et nous sommes arrêtés par une superbe piscine. Vraiment un bel endroit, et là, nous y sommes au bon moment : une eau plus haute nous aurait sans doute empêchés d'y arriver.

    Dans le lit du ruisseau (vers l'amont)Dans le lit du ruisseau (vers l'aval)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On approche du confluentLa superbe piscine sur la Nartuby d'Ampus

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous revenons sur le sentier et remontons sur l'autre flanc du vallon de Valségure jusqu'à un plateau boisé sur lequel nous rejoignons le lit de la Nartuby (ici complètement à sec) que nous traversons pour arriver à la chapelle ND de Spéluque (ou ND du Plan). Cet édifice, dont la  majorité des murs datent du X ème siècle, est maintenant, après bien des péripéties, une propriété privée (voir ICI ). Une sœur dominicaine réside sur place dans la maison attenante. Alertée par nos conversations elle vient à notre rencontre et nous propose aimablement de visiter l'intérieur de la chapelle. L'autel est particulièrement remarquable : il est supporté par cinq colonnes ornementées (deux lisses, deux torsadées, une hexagonale) et il date du XI ème siècle.

    Pendant la montée sur la plateauNotre-Dame de Spéluque

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La nef de Notre-Dame de SpéluqueZoom sur l'autel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous continuons en longeant le cours de la rivière jusqu'au Moulin Vieux, en très mauvais état, puis nous partons vers le Nord entre les enclos d'un haras, à gauche, et, à droite, des champs de chênes truffiers protégés des prédateurs (et peut-être aussi des braconniers) par de solides palissades en ferraille.

    Notre-Dame de Spéluque Le Moulin Vieux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des chênes truffiers déjà grands. Noter la zone "brûlée" au pied des arbres, caractéristiqueCette plantation est plus récente.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Suivant ensuite le tracé d'un trail organisé par la mairie d'Ampus en Décembre (le "trail des Darnagas", voir ICI ) nous traversons sur la piste le domaine de l'Abbé puis rejoignons le chemin qui longe au Sud le Camp de Canjuers. Sur notre droite d'immenses prairies bien vertes composent un paysage étonnant pour le Var en cette période.

    Les prairies du domaine de l'AbbéLes prairies du domaine de l'Abbé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après un pique-nique dans une clairière au bord du chemin nous arrivons au carrefour de l'aire de la Jale près de laquelle nous allons visiter un chêne multicentenaire (plus de 1,5m de diamètre) puis les restes d'une charbonnière.

    Le chêne près de l'aire de la JaleLa charbonnière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous continuons sur une étroite route goudronnée vers la ferme de Mourjaï, puis sur une piste vers le Sud et enfin un étroit sentier en forêt qui nous amène au dolmen de Marenq, édifice restauré imposant notamment par la taille de sa dalle de couverture.

    Entre l'aire de la Jale et Mourjaï, sur notre droite, Notre-Dame de SpéluqueLe dolmen de Marenq

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De retour sur la piste nous rejoignons la route. Depuis le pont sur la Nartuby (alors qu'il y avait un peu d'eau au confluent visité ce matin, ici, la rivière est à sec) on découvre les restes d'une ancienne glacière récemment dégagés de la végétation. Le puits est en partie éboulé et il reste une fraction du toit.

    Le dolmen de MarenqLa glacière de Ratton

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il n'y a plus qu'à remonter au village dont nous parcourons les agréables ruelles jusqu'à la croix qui couronne le sommet de la colline, puis retourner au parking après une pause fraîcheur place de la Mairie. A l'arrivée, environ 15 km et 300 m de dénivelé pour cette superbe balade, sans difficulté, mais riche en sites intéressants.

    Depuis le soment de la colline, vue vers l'entrée des gorges de la Nartuby d'Ampus

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Septembre à 16:06

    Jeune mariée, j'habitais dans le Var à Toulon, et nous allions souvent nous balader du côté de Canjuer, et j'avoue que je ne me souviens plus très bien des lieux, mais tes photos "me parlent" !!! Merci pour ces beaux souvenirs. *Bises.

    2
    JB
    Vendredi 27 Septembre à 16:19

    Très belle balade et la pause fraîcheur en plus!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :