• Balade au Mont Faron

    Avec le temps maussade que nous avons aujourd'hui il est inutile d'envisager un long déplacement. Le Mont Faron est une destination qui mérite mieux que les trop rares visites que nous lui avons rendues récemment.

    Nous partons du parking du mémorial du Débarquement de Provence et commençons par nous diriger vers le "Point Sublime", un belvédère entourant la Croix du Faron perchée sur un promontoire rocheux.

     

     

    Bien entendu, même sous un ciel plombé, la vue est superbe.

    La rade de Toulon

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Le ciel est particulièrement chargé vers l'EstC'est un peu mieux vers l'Ouest

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous revenons brièvement sur nos pas pour prendre sur la droite un bon sentier (le chemin des Sembles) qui nous amène après une descente régulière sur une piste en balcon quasi-horizontale : le chemin Émile Vincent.  Émile Vincent est un ancien employé des Eaux et Forêts qui, après le pharmacien-botaniste Robert (celui qui a donné son nom à plusieurs plantes locales, notamment au chou de Robert et à l'orchis de Robert) a procédé au reboisement  du Mont Faron (plus ICI ).  Nous passons devant le "poste" Émile Vincent et peu après nous prenons sur la gauche le chemin du Petit Baou qui rejoint plus haut la route du Faron près de la Fontaine des Aglans.

    La Fontaine des AglansLe poste Emile Vincent

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pendant la montée nous quittons le chemin pour rejoindre à travers une rude caillasse une petite éminence qui, avec une autre météo, pourrait constituer un second "point sublime". C'est un lieu idéal pour le pique-nique.

    Autour du lieu de P.N.Autour du lieu de P.N.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vue depuis le lieu du P.N.Vue depuis le lieu du P.N.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Néanmoins, le brouillard ayant une furieuse tendance à se condenser en fines gouttelettes et un vent d'Est frisquet s'étant levé nous ne nous attardons guère et nous filons vers la Caserne du Centre. En chemin nous découvrons sur notre gauche le sommet du Mont Faron (584 m).

    Les sommets du Coudon (à gauche) et du Faron (à droite)Depuis la Caserne du centre, vue vers le Nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous descendons ensuite vers le "zoo" d'un autre âge et prenons juste après le sentier des crêtes qui longe le sommet des falaises de la face Nord du massif et nous ramène sous les premières gouttes au parking après environ 9 km et 300 m de dénivelé. Une balade facile qui, même avec des conditions météo peu favorables, ne manque pas de charme. 

    Le Mont CaumeLe Mont Caume, le Revest et son barrage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Falaises côté NordRestes de fortifications au Nord du Mémorial

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bien qu'il ressemble en bien des endroits à un tas de cailloux le Faron est au printemps très fleuri. Mais aujourd'hui il est trop tôt et nous devons nous contenter de quelques touffes résiduelles de lilas d'Espagne (Centhrantus ruber, famille des caprifoliacées).

    Lilas d'Espagne sur fond de cailloux

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Janvier à 07:20

    Ah, le Mont Faron ! J'habitais au quartier de la Loubière à Toulon ... il y a plus de 40 ans, et de la maison j'avais une vue superbe et sur le Faron et sur le Port ! Superbe. Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :