• Balcère, les Eglisettes

    Le lac de Balcère (Estany de Vallserra) était il y a longtemps un havre de paix et de fraîcheur, fréquenté par les pêcheurs de truites et quelques promeneurs. Aujourd'hui, route goudronnée, parking réglementé, bistrot; en saison, c'est devenu une foire touristique. Mais si on arrive suffisamment tôt, on retrouve le calme d'avant et c'est un départ de randonnée tout à fait acceptable.

    Nous quittons le lac par la piste qui part vers l'Est. Elle n'est pas interdite à la circulation automobile, mais date et heure aidant, il n' y a encore personne.

    Balcère, les Eglisettes

    Rappel : passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Calme plat sur le lac de BalcèreVue sur le lac au début de la montée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La piste s'élève doucement et, après moins d'un kilomètre, on la quitte pour un sentier plus sympathique qui franchit une crête dans la forêt pour descendre sur la jasse de Gagnade, face au massif du Madres et de la Pelade.

    Arrivée à la jasseArrivée aux Camps de Vallserra

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous continuons par la piste retrouvée et, après  un grand lacet, nous arrivons aux "Camps de Vallserra", vaste ensemble de prairies bordées d'imposants murs de granit. Un chantier de fouilles attire notre attention. D'après une conversation fortuite, il y a quelques jours, avec les archéologues qui ont travaillé sur ce chantier, il parait qu'il s'agit des ruines d'un moulin à foulon (destiné au traitement des tissus de laine, des cuirs,...) du début du XIX ème siècle, qui utilisait l'énergie hydraulique de la rivière proche (la Lladure). C'est sur ses rives que nous posons nos sacs pour le pique-nique.

    Le chantierLes bords de la Lladure

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après cet intermède, nous rendons visite aux ruines des Eglisettes ("Iglesieta") qui appartiennent à un ancien hameau abandonné au XVIIème siècle.

    Les ruines des Eglisettes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour le retour, nous nous engageons dans la vallée, large et plate, du ruisseau de Balcère (exutoire du lac), en passant devant un ancien four à chaux. Le sentier finit par se redresser sérieusement pour, contournant le roc dels Moros et son site d'escalade,  retrouver le parking, plein désormais et que nous nous empressons de quitter.

    L'ancien four à chauxDans les près de la vallée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rencontre bovine : on s'observeLe ruisseau de Balcère

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Cette agréable promenade typiquement capcinoise (lac, ruisseaux, forêts, prés et vaches) nous a fait parcourir un peu plus de 8 km pour 300m de dénivelé.

    La fleur du jour est une brunelle (Prunella, famille des lamiacées). Sans une vue claire des feuilles et de l'implantation de l'inflorescence, il est difficile de se prononcer définitivement sur l'espèce, mais il s'agit sans doute de la brunelle à grande fleur (B. grandiflora) .

    Brunelle

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Pierre L.
    Vendredi 1er Septembre à 11:46

    Super. Ici, dans le Var, l'accès à la plupart des massifs est toujours interdit!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :