• Col de Creu, col del Tourn (raquettes)

    Après le balcon sur la Cerdagne, voici un balcon sur le Capcir, sous une météo toujours grise, avec une température trop clémente qui peu à peu dégrade la qualité de la neige.

    Le départ se fait du col de Creu (1712 m), accessible sans problème en voiture. Sur ce parcours, le relief fait qu'il n' y a guère de place pour des variantes : il faut suivre la piste de ski de fond jusqu'au col del Tourn, et retour par la même.

    Col de Creu, col del Tourn (raquettes)

    Rappel : cliquer sur les images pour les agrandir

     

    On commence par avaler près de 200 m de montée sur les lacets de la piste avec, de temps en temps, vers le Nord, des vues sur le massif de la Pelade et du Madres.

    Départ au col de CreuAu fond (blanc sur blanc ! ) le pic de la Pelade

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On engage ensuite une longue traversée en balcon au dessus du Capcir avec les montagnes en arrière-plan.

    Les champs de MatemaleLa forêt de la Matte et les pistes des Angles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au col del Tourn. la vue s'ouvre, vers l'Est, sur le massif du Canigou.

    Le massif du Canigou (le sommet tout à gauche)Autre vue sur le Canigou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au retour, arrêt-grillade au refuge, toujours aussi chaleureux, avec pommes de terre du Capcir cuites sous la cendre, saucisse, boudin et une bonne rouste (non, pas de masochisme, en Roussillon il s'agit d'une savoureuse tranche de lard grillée). Cerise sur le gâteau, un rayon de soleil illumine le paysage à notre départ.

    Le refuge du col del TournUn rayon de soleil sur le refuge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le chemin du retour, d'autres vues sur le plateau et les montagnes, sous un ciel trop vite redevenu gris.

    Au fond, les AnglesAux deux tiers de l'image, à droite, le village de Formiguères

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Derrière nous, à l'Est, le Pic Bastard qui a dominé tout notre parcours en balconTout au fond, à gauche, on devine le sommet du Carlit

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'arrivée, 9,2 km et 250 m de dénivelé. Toujours pas de fleurs, mais, dans la série "cônes du jour", voici des cônes d'épicéa (Picea abies, famille des pinacées).

    Cônes d'épicéa

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :