• Cotignac, Caseneuve, Saint-Martin

    Nous continuons nos visites dans le moyen Var (la "Provence verte"). Aujourd'hui autour de Cotignac sur le circuit balisé "du petit Poucet", avec quelques variantes, notamment vers la source et la glacière de Saint-Martin.

    Cotignac est un gros bourg (plus de 2000 habitants) dont la partie ancienne est nichée au pied d'une imposante falaise de tuf accumulé au cours des âges par la Cassole. En raison de travaux près du centre nous nous garons un peu à l'extérieur, devant la cave coopérative. Nous retrouvons l'ami Jacques sur le cours Gambetta puis, par d'étroites ruelles, nous gagnons un chemin empierré et pentu qui nous mène sur un plateau au sommet de la falaise.

    Nous quittons un court moment le balisage pour aller voir les deux "tours sarrasines" qui datent probablement du XI ème siècle et qui, vers le Sud, permettaient de surveiller le paysage pratiquement jusqu'au massif des Maures.

    La fontaine des quatre saisons, en haut du cours GambettaDans les ruelles du vieux village

     

     

     

     

     

     

     

     

     Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Montée vers le sommet de la falaiseLa tour forteresse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On pense que cette tour, plus étroite, était plutôt une tour d'observationVue sur une partie du village depuis la plate-forme devant les tours

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous retournons sur le sentier, traversons deux fois la route de Sillans-la-Cascade (D22) et prenons le chemin de Caseneuve qui nous conduit au cabanon Sara, bel édifice rénové parfaitement équipé pour accueillir les randonneurs (y compris pour y dormir à l'étage). Nous sortons tables et chaises pour un pique-nique à l'ombre d'un olivier. Bien entendu nous remettons tout en état avant de quitter ce lieu sympathique.

    Un mas le long du cheminCampagne provençale

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le cabanon SaraLe cabanon Sara

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'intérieur du cabanon Sara, côté salle à mangerL'intérieur du cabanon Sara, côté cuisine (on ne voit pas la cheminée)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous reprenons la montée du vallon vers les bâtiments du domaine de Caseneuve au milieu des vignes et des bois puis nous tournons franchement vers le Sud pour franchir une croupe et passer devant le domaine du Poucet.

    Champ de blé devant le cabanon SaraLe domaine de Caseneuve

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En quittant Caseneuve, vue vers l'arrière (le Cabanon Sara est indiqué par la flèche jaune)Le domaine du Poucet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous continuons à descendre à travers les bois du Vallat de Ravel puis en longeant des oliveraies jusqu'à la route de Fox-Amphoux (D13)  que nous remontons sur quelques centaines de mètres. La source Saint-Martin est aménagée au pied de deux énormes platanes. Un peu plus haut se trouve une ancienne glacière qui témoigne de la rigueur des hivers d'antan quand en quelques jours il se formait plus de 10 cm de glace dans les bassins qui devaient se trouver à côté de la source.

    La source Saint-MartinLa source Saint-Martin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La source Saint-MartinLa glacière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous revenons sur le sentier balisé, passons devant la chapelle Saint-Martin et descendons vers le village par le chemin du Derroc. Un peu avant de traverser la Cassole nous pouvons apercevoir d'un peu loin la grande cascade qui tombe du plateau. Encore quelques centaines de mètres et nous retrouvons le cours Gambetta au terme de cette jolie balade champêtre d'environ 11 km et 250 m de dénivelé.

    La chapelle Saint-MartinLa cascade sur la Cassole

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depuis la passerelle, le haut de la cascade avalRetour au village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On peut compléter ce circuit en allant remonter le "vallon gai" jusqu'à la cascade qui se trouve juste en aval de la passerelle. Ce vallon débute immédiatement avant le pont sur la route qui vient de Montfort-sur-Argens et Carcès. Il est parcouru par un bon sentier mais il est très encaissé. Les arbres, pins et chênes, qui cherchent la lumière sont très hauts. Plusieurs sont tombés, de nombreux autres sont penchés et il ne serait pas prudent de s'aventurer dans ce site par grand vent ou temps de pluie.

    La cascade au bout du vallon gaiLe gour au pied de la cascade

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Même si nous n'en avons rencontré que quelques exemplaires c'est l'ornithogale en ombelles (Ornithogalum umbellatum, famille des asparagacées) qui, avec ses belles fleurs blanches à 6 pétales (des "étoiles de Béthléem")  sera notre fleur du jour.

    Ornithogale

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Mars à 07:09
    Un très beau billet d'une région que je connais bien ! J'ai un ami qui habite Cotignac et je vais souvent me balader là-bas, c'est superbe ... Bises et bon dimanche.
    2
    Dimanche 15 Mars à 10:54

    Belle balade, originale, dans un coin que les toulonnais ne connaissent pas trop. Toutes ces sorties dans le Haut-Var seront à reprendre en des jours meilleurs, sauf à jouer aux hussards sur les toits.

      • Dimanche 15 Mars à 13:20

        C'est vrai : il faut environ 1 heure, comme pour la plupart des balades dans les Calanques, moins que pour l'Estérel.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :