• Couleurs d'automne à Mazaugues

    Aujourd'hui, à la recherche d'un parcours plat et modulable en distance, j'ai choisi le plateau de Mazaugues, entre Petit et Grand Gaudin, où la végétation doit commencer à revêtir les couleurs d'automne.

    Nous nous garons sur la D64 qui va de Mazaugues à Saint-Maximin, en face de l'entrée de l'immense "ferme solaire" de la Crau de Piourian et nous nous engageons sur le sentier balisé en vert et blanc qui conduit à la glacière de Pivaut (visitée au printemps dernier, voir ICI).

    Couleurs d'automne à Mazaugues

     Rappel : cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Ce sentier - en fait une piste - est en très légère montée  et, dans les endroits dégagés, on découvre, derrière nous, le sommets de la Loube et de l'Amarron, et devant nous le Bau des Glacières, extrémité Est de la Sainte-Baume.

    Vue vers l'EstVue vers l'Ouest

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après un peu moins de 2 km, nous quittons la piste pour un sentier plus confidentiel qui nous fait passer dans le vallon d'un affluent du Grand Gaudin . Ce ruisseau est complètement à sec, ce qui nous permet d'utiliser les rochers qui bordent son lit comme sièges confortables pour notre pique-nique. Nous le descendons un moment puis changeons de vallon en passant un petit ressaut rocheux. Toujours pas d'eau dans ce nouveau lit qui nous conduit au Grand Gaudin dans lequel nous finissons par trouver quelques mares au moment où nous le traversons pour rejoindre le départ.

    Le lit à sec du premier "ruisseau"Une flaque dans le lit du Grand Gaudin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'arrivée, nous avons fait 5,2 km pour pratiquement pas de dénivelé (moins de 50 m). Mais les couleurs des feuillages étaient bien au rendez-vous : à côté des chênes, qui commencent juste à virer, les plus en forme sont l'érable de Montpellier (Acer monspessulanum, famille des acéracées), l'alisier blanc (Sorbus alba, famille des rosacées), le pistachier térébinthe (Pistacia terebinthus, famille de anacardiacées).

    Erable de MontpellierAlisier blanc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pistachier térébintheLichens sur un érable de Montpellier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est aussi l'époque des baies et des fruits: filaires à larges feuilles (Phyllirea latifolia, famille des oléacées), cade (Juniperus oxycedrus, famille des cupressacées)

    Filaire à larges feuilles Cade (remarquer les deux bandes blanches caractéristiques sur les feuilles)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Genévrier commun (Juniperus communis) et genévrier de Phénicie (Juniperus phoenicea)

    Genévrier de PhénicieGenévrier commun

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Alisier blanc et églantier (Rosa canina, famille des rosacées)

    Alisier blancEglantier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et pour finir ce qui pourrait être les "fruits du jour": les boules rouges du rouvet (Osyris alba, famille des santalacées) et les plumets de la clématite vigne blanche - peut-être une clématite petite flamme, mais je n'ai pas trouvé de saveur brûlante à ses feuilles - (Clematis vitalba, famille des renonculacées).

    RouvetClématite

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    DANGEARD
    Samedi 5 Novembre 2016 à 08:43

    Les couleurs d'automne sont belles. Dans le domaine deTamary, jeudi, les taches jaunes et rouges brillaient au soleil et les vignes s'enflammaient.

    2
    Jean-Bernard
    Samedi 5 Novembre 2016 à 11:48

    Bravo pour ce poème en couleurs!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :