• Couleurs d'automne au pied de la Sainte-Baume

    Pour voir les belles couleurs d'automne dans le Var, il faut aller au milieu des vignes, comme récemment à Flassans ( ICI ) ou dans les forêts de feuillus dont celle de la Sainte Baume est évidemment la plus célèbre.

    Rendez-vous au parking près des trois chênes (désignation bientôt complètement obsolète car il ne reste plus que deux chênes debout dont un seul encore vivant ! ).

    Nous nous dirigeons vers la maison forestière des Béguines au milieu d'un bois où dominent les chênes, les érables (variété "à feuille d'obier") et les  pins sylvestres . Après avoir contourné une zone de captage par un sentier étroit et irrégulier qui monte un peu dans la forêt nous continuons sur un très agréable chemin herbeux.

    Les "trois chênes"La piste vers la maison des Béguines

     

     

     

     

     

     

     

     Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Erable à feuilles d'obierLa piste est devenue un chemin herbeux

     

     

     

     

     

     

     

    Nous quittons ce chemin pour rejoindre puis traverser la route de Mazaugues. Les grands arbres sont désormais remplacés par une forêt plus basse colorée par les chênes et les érables de Montpellier.

    Au début du retour vers l'Ouest, derrière nous, les sommets de la Sainte BaumeD'un peu plus bas on découvre le Bau de Saint Cassien et le Bau des Glacières, à l'extrémité Est de la chaîne

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur la piste, vers l'OuestUn érable de Montpellier au début de sa transformation

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un autre plus avancéZoom sur le feuillage

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers l'Ouest, sous un ciel de plus en plus chargé, le Saint-PilonAu bord du chemin, dalles de calcaire et érables de Montpelier

     

     

     

     

     

     

     

    Au moment où nous arrivons sur le GR9, peu avant la route de Nans, une pluie légère commence à tomber et nous nous dirigeons directement vers les voitures. Mais comme une amélioration se dessine rapidement nous choisissons plutôt de continuer la balade en partant vers l'Ouest au niveau de la maison de la Cayre. L'idée est de rejoindre le bord du cirque de la Castelette pour y trouver un lieu de pause avec vue panoramique. Une première tentative échoue sur un lapiaz rendu glissant et dangereux par la pluie  et une seconde se termine, sur une trace bien visible, sur un cul-de-sac devant un aven large et profond. Finalement c'est le sentier marqué sur la carte qui nous amène à l'endroit désiré.

    Au fond, le sommet de la CaïreUn cormier (ou sorbier domestique)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vue vers le Nord et la Sainte-Baume dans les nuagesDans les chaos de roches glissantes

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers le Nord, sous un pâle rayon de soleil, le Vieux Nans (cercle jaune)Vers le Sud-Est, la Sainte-Baume et le chemin de retour (trait jaune)

     

     

     

     

     

     

     

    Nous terminons la balade en passant sous une barre rocheuse pour rejoindre le plateau et le bord de la route que nous suivons jusqu'aux trois chênes. A l'arrivée, environ 9 km et 150 m de dénivelé.

    De retour sur le plateau, le chemin suivi  depuis la pause (flèche jaune)Un dernier érable

     

     

     

     

     

     

     

    L'ambiance n'était pas à chercher des fleurs mais on remarquait facilement, détachées sur les rochers gris, les toutes petites taches jaunes des bugranes minuscules (Ononis minutissima, famille des fabacées).

    Bugrane minuscule

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :