• Eyne, les mégalithes

    La réserve naturelle de la vallée d'Eyne propose une balade archéologique qui attire pas mal de monde en été, mais sur laquelle nous ne devrions pas rencontrer beaucoup de randonneurs par cette journée maussade et ventée.

    Nous voici donc au départ, devant la maison de la vallée, en bas du village

    Eyne, les mégalithes

     Nous nous engageons sur une rue qui devient vite un chemin bordé de frênes en tenue d'hiver

    Le départA l'arrière-plan, Font-Romeu et son Grand Hôtel

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Première curiosité : le coffre " El Pou ", dolmen dont il ne reste que la chambre sépulcrale, au sommet d'un tertre rocheux

    Le site du dolmen " El Pou "Le dolmen

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un peu plus loin, nous trouvons sur une éminence dotée d'une vue superbe le dolmen des Pasquerets

    Els PasqeretsEls Pasqerets

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une  descente bordée de pierres sur ce chemin qui traversait la Cerdagne avant la construction des routes modernes nous amène au " pont médiéval " dont il est clair que seules les culées méritent cet adjectif, puis au " pont mégalithique " qui enjambe un ruisselet affluent du Riu d'Eyne

    Le pont mégalithiqueLe pont "médiéval"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le sentier remonte sur le plateau balayé par une bise glaciale mais qui offre des vues panoramiques sur toute la Cerdagne et celles des montagnes environnantes qui veulent bien émerger des nuages. Nous passons voir le menhir annoncé qui se révèle  fort modeste

    Le massif du Campcardos, vers le  Puymorens (au fond à droite)Le menhir

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous croisons quelques rochers aux formes suggestives, puis une raide descente nous ramène au village.

    Une tête de reptile?Le village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au terme de cet agréable circuit, nous avons marché 6,5 km et monté environ 200 m. Pas de fleurs, mais sur un rocher, émergeant de la neige, une plante grasse qui en Juin se couvre de belles fleurs roses et, pour l'instant, se fait remarquer, malgré sa petite taille, par la belle couleur rouge de ses " feuilles ": l'orpin de Candolle  (Sedum candollei, famille des crassulacées)

    Orpin de Candolle

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :