• Forêt et plaine des Maures

    Nous avons l'habitude de rendre une visite à la plaine des Maures au moment de la floraison des iris et des orchidées ( ICI ). Cette année nous avons raté le rendez-vous, mais il n'est pas trop tard pour y rencontrer d'autres fleurs.

    C'est pourquoi, malgré une mauvaise météo, nous finissons par nous décider à partir. Après tout, la "pluie" annoncée hier étant devenue "rares averses" ou "pluie faible", peut-être réussirons-nous à passer entre les gouttes ?

    Pour changer du départ du côté des Escarcets nous commençons cette fois la balade au parking qui se trouve sur la route D75 (de Gonfaron vers Vidauban et la Garde-Freinet en passant par les Mayons), juste après l'entrée de la piste des Aurèdes. Il y a là un panneau où figurent la carte des sentiers balisés et les recommandations d'usage à l'entrée de la réserve naturelle des Maures.

    Forêt et plaine des Maures

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Nous débutons par une incursion au Sud de la route, sur les contreforts du massif des Maures. Une piste embroussaillée traverse une magnifique forêt de chênes-lièges et nous conduit à la piste, bien entretenue elle, des Cinq Sèdes. Mais, au lieu de la suivre, nous prenons tout droit un étroit sentier, bien tracé au sol mais parfois très encombré, qui serpente pratiquement sans dénivelé jusqu'au ruisseau de Saint-Daumas.

    La piste du départUn bois de pins maritimes incongrus au mileu de tous ces chênes et châtaigniers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des chênes, de chênes, ...Le ruisseau de Saint-Daumas

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une fois ce ruisseau franchi à gué, nous remontons une cinquantaine de mètres pour trouver le chemin qui conduit aux ruines de Saint-Daumas. La plus évidente est celle d'une ancienne bastide entourée des restes d'un parc où on trouve notamment une fontaine avec une étoile de pierres autour de l'arrivée d'eau. A en juger par les progrès de la végétation, ce lieu semble de moins en moins visité.

    Les ruines de la bastide de Saint-DaumasLe bassin et la fontaine, encombrés de ronces

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous rejoignons ensuite la route, en croisant encore de beaux chênes verts et en longeant les espaces dégagés et couverts de cistes et de calicotomes épineux de la Gleye (probablement un terrain recouvert par des déblais des anciennes mines, nombreuses dans les environs).

    Un chêne vert imposant au bord du cheminLa Gleye

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A travers un maquis clairsemé et très fleuri ou au milieu de bosquets de pins nous approchons du gué qui nous a souvent servi de lieu de pique-nique, mais, cette fois, des barrières toutes neuves barrent les chemins qui y mènent. Bizarre, mais, avec le ciel toujours menaçant, nous ne nous attardons pas pour éclaircir la situation ni pour chercher un éventuel passage et prenons plein Ouest vers la piste des petites Aurèdes. Après une pause dans le vallon des Jaudelières, nous continuons à zigzaguer dans cet environnement si caractéristique fait de tables de grès, de landes fleuries et de pinèdes.

    Le gué (photo d'Avril 2018)Dans la plaine des Maures, cistes et lavandes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au bord des vignes de la Grand PièceDans le vallon des Jaudelières

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le chemin du retourSur le chemin du retour, vers le Sud

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le chemin du retourSur le chemin du retour, vers le Nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous arrivons à la voiture après environ 10 km au moment où les premières gouttes commencent à tomber. Pari réussi !

    Et bien sûr des fleurs à profusion. Au gré des envies et des réussites, en voici quelques unes :

    deux orchidées, un orchis (orchis papillon, Anacamptis papillonacea ? ) et un sérapia (Serapia en langue, Serapia lingua ?) :

    Orchis papillonSerapias en  langue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une asparagacée très courante, la phalangère à feuilles de lis (Anthericum liliago), et une liliacée attardée (elle fleurit plus tôt en saison), la tulipe australe (Tulipa sylvestris, subsp. australis) :

    PhalangèreTulipe

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une cistacée, le tubéraire ou hélianthème ligneux (Diatela tuberaria) et un parasite des cistes, le cytinet ou cytinelle (Cytinus hypocistis, famille des ... cytinacées) :

    Tubéraire ligneuxCytinet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    deux plantes des lieux plus humides et des bords de ruisseaux : le géranium sanguin (Geranium sanguineum, famille des géraniacées) et l'ail à trois angles (Aillium triquetum, famille des amaryllidacées, il doit son nom à la section triangulaire de ses tiges) :

    Géranium sanguinAil à trois angles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et pour terminer une fleur rencontrée dans la forêt, la brunelle commune (Prunella vulgaris, falmille des lamiacées) :

    Brunelle commune

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Mai à 17:41

    Belles photos d'une région que je connais bien pour avoir habité dans le Var quelques années ! Amitiés.

      • Samedi 18 Mai à 23:35

        Merci. La Réserve Naturelle Nationale de la plaine des Maures protège cet environnement exceptionnel qui abrite plus de 500 espèces de plantes. C'est dire qu'on n'a jamais fini de l'explorer. C'est magnifique au printemps, mais aussi en Septembre avec la floraison des bruyères.

        Cordialement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :