• La forêt de Raphèle

    La forêt domaniale de la Colle du Rouet comprend plusieurs cantons. Nous étions récemment dans le canton de Palayson ( ICI ) et nous allons aujourd'hui dans celui de Raphèle. Les nombreux lacs (retenues collinaires) qui le parsèment servent de fil rouge à ce circuit.

    On atteint le point de départ de la balade en prenant la route qui conduit à la Bouverie. Au premier grand virage à gauche, près d'un pylône électrique facile à repérer, un parking en terre peut accueillir une dizaine de voitures.

    Un moment d'inattention et nous nous engageons sur la piste qui est parallèle au chemin de la "tranchée", limite entre les communes de Roquebrune et de Puget. Nous retournons dès que possible sur ce chemin bien plus sympathique et qui, malgré son nom, offre des vues bien dégagées au milieu d'une forêt claire de pins parasols et d'un maquis bas de bruyères et de cistes (notamment de cistes lédons, voir en fin d'article).

    La piste du départLe chemin de la "Tranchée"

     

     

     

     

     

     

     

     Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Sur le chemin  ("piste des Laricios") du premier lacZoom sur le rocher de Roquebrune

     

     

     

     

     

     

     

    Nous prenons sur la gauche la "piste des Laricios" et après quelques croisements plus ou moins ambigus nous arrivons au premier lac de la journée. Comme nous sommes partis tard c'est déjà l'heure de la pause et une terrasse au bord de l'eau au milieu de quelques pins semble toute désignée pour nous accueillir.

    Le lac N°1Le lac N°1 (la flèche jaune montre que le lieu de la pause n'a pas manqué d'agrément)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lac N°1Il manque presque 1m d'eau à ce premier lac

     

     

     

     

     

     

     

    Nous repartons en montée vers le Nord et avant de commencer à descendre vers le deuxième lac nous avons de belles vues sur les sommets du Rouet de part et d'autre des gorges du Blavet.

    Une mare juste asséchéePanorama vers le Nord

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le lac N°2Le lac N°2

     

     

     

     

     

     

     

    Il nous faut ensuite remonter une cinquantaine de mètres pour atteindre une crête d'où on a à nouveau de belles vues vers le Nord sur les sommets.

    Au fond, le sommet caractéristique de l'Église des PaïensLe même d'un peu plus haut.

     

     

     

     

     

     

     

    En arrivant à l'extrémité du domaine de la Lieutenante, nous entamons la descente vers les lacs 3, 4 et 5. Les deux premiers sont les plus petits de la série mais, dans leur environnement, ils ne manquent pas de charme.

    Le lac N°3Le lac N°3

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lac N°4Le lac N°4

     

     

     

     

     

     

     

    Le suivant (N°5) est le plus grand et , avec le N°1, le plus beau mais comme c'est le plus près de la route, c'est aussi le plus fréquenté et à l'évidence ses visiteurs ne sont pas tous des randonneurs respectueux de la nature ...

    Le lac N°5Le lac N°5

     

     

     

     

     

     

     

     

    Reflets sur le lac N°5Le lac N°5

     

     

     

     

     

     

     

    Nous rejoignons le départ en suivant cette fois jusqu'au bout la "tranchée". Le petit détour vers les lacs 6 et 7 qui ne sont que des mares aux abords peu engageants n'a aucun intérêt. A l'arrivée, un peu moins de 9 km et environ 100 m de dénivelé pour une balade facile et très agréable.

    A nouveau le rocher de Roquebrune face à nousDernière vision du Rocher

     

     

     

     

     

     

     

    Bien que ce ne soit évidemment pas leur saison de floraison, les cistes lédons (ou ladanifères, Cistus ladanifer) sont faciles à distinguer des autres cistes par leur port plus raide, leur taille plus haute et leurs feuilles plus grandes et d'un vert plus franc. Rameaux et feuilles sont couverts d'une résine visqueuse dont on extrait le ladanum, utilisé en parfumerie. C'est, au plan national, une plante rare qu'on ne trouve en abondance que dans l'Est varois et en particulier dans la forêt de la Colle du Rouet.  En attendant d'aller revoir sur place leurs superbes fleurs, en voici une image empruntée à une balade passée.

    Cistes lédons au printemps

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :