• La Gineste, Vallon Mestrallet, Col de Sugiton

    Pour finir l'année sous un temps de rêve, beau soleil et pas de vent, encore un pique-nique face à la mer, mais cette fois au milieu des rochers des Calanques.

    Parking au col de la Gineste et nous partons vers le Sud en direction du Col Ricard.

     

    Sur notre droite, la rade de MarseilleEt à gauche, tout au fond, la Sainte-Baume

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les falaises de Luminy sont encore dans l'ombre. En pointillés, les trajets de l'aller (en rouge) et du retour (en jaune)La descente sur le col Ricard

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Avant de continuer vers le col de Sugiton nous partons faire un détour pour visiter le vallon Mestrallet. J'ai souvent été attiré par les descriptions de l'ami Elzéard et c'est aujourd'hui l'occasion d'aller y voir de plus près même si en cette saison le vallon, orienté au Nord et entouré de hauts rochers, est entièrement à l'ombre. Le bon sentier qui le remonte arrive dans un cirque fermé par une falaise couverte de lierre au pied de laquelle se trouvent un abri et une vasque recueillant un peu d'eau fraîche.

    Le sentier du Vallon Mestrallet, dans l'ombre à cette époque de l'annéeArrivée au fond du vallon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La "source" au fond du vallonL'abri au pied de la falaise

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous allons reconnaître le passage pittoresque qui permet de passer au dessus du verrou : on commence par longer le pied de la falaise sur la droite : une trace bien marquée monte doucement, passe entre deux rochers, puis franchit un ressaut et débouche dans un étroit couloir au bout duquel une courte escalade permet en principe de passer à l'étage au dessus. Mais cette suite n'est pas au programme du jour. Un peu plus tard en saison , peut-être ?

    La montée démarre sous la végétationEt continue dans les rochers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le ressaut et l'entrée du couloirVue du verrou qui ferme le vallon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous retournons donc au col Ricard pour prendre le chemin du Centaure qui longe les falaises du Mont Puget et nous le suivons jusqu'à un grand virage où nous continuons sur un large sentier pour rejoindre le GR, face à la Grande Candelle.

    Encore dans l'ombre, l'aiguille Guillemin qui se détache des falaises du Mont PugetEt nous débouchons côté soleil.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Près du croisement nous trouvons facilement une belle terrasse en plein soleil pour abriter notre pause pique-nique, avec vue panoramique sur les cimes et la mer.

    La Grande CandelleLe Cap Morgiou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zoom sur l'île RiouDépart de la terrasse du PN.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous repartons sur le GR en direction du col de Sugiton puis prenons une piste à peu près parallèle au chemin du Centaure, mais un étage plus bas.

    Sur le GRTout en bas, le rocher du torpilleur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A une fourche près d'une citerne nous prenons la piste de droite qui traverse un petit col et juste avant qu'elle n'entame une raide descente nous partons toujours à droite sur un sentier étroit mais très bien tracé qui file en balcon horizontal. Suivent deux volées de courts lacets particulièrement confortables qui nous font gagner sans qu'on s'en aperçoive les quelques dizaines de mètres qui nous séparent du col Ricard.

    Sur la piste après le col de SugitonLe départ du sentier en balcon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans les lacets de la remontée au col RicardLe sentier traverse un bosquet de pins

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous reprenons le sentier de l'aller et terminons cette balade d'un peu plus de 11 km et 400 m de dénivelé,  marquée presque tout du long par de somptueuses vues panoramiques sur Marseille, le massif des Calanques, les îles du Frioul et jusqu'à la Côte Bleue.

    Difficile de trouver des fleurs encore que les argelas commencent à se couvrir de jaune et qu'il reste ça et là quelques bruyères en tenue rose.  Voici quand même, coincé entre deux rochers, un ibéris à feuilles étroites (Iberis linifolia, famille des brasicacées).

    Iberis à feuilles étroites

     

    Et voilà, fin des randos 2019, rendez-vous en 2020 !

     

    Bonne et Heureuse année à toutes et tous

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Décembre 2019 à 19:02

    Superbe balade que je fais en ta compagnie ... Je vois que tu suis les sites mentionnés par l'ami Jean-Luc que je suis depuis des années ! allez, j'attend les enfants pour ce petit réveillon de 2020 qui sera bien "tranquillou" et te souhaite une bonne année 2020.

    2
    DANGEARD
    Mercredi 1er Janvier à 11:44

    Je regrette d'avoir raté ça.

    Bonne année à tous les deux.

    3
    François
    Mercredi 1er Janvier à 13:35

    Fane pour aller reconnaître un peu plus tard le sentier du vallon Mestrallet, qui manque à ma collection.

    Bonne et sportive année à tous les marcheurs amis du Grand!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :