• Lascours, le puits de l'Aroumi, le Mont du Marseillais

    C'est le très joli village de Lascours qui nous sert aujourd'hui de base pour une incursion dans le massif du Garlaban, autour du Grand Vallon.

    Nous avons la chance de trouver une place sur le petit parking au centre du village et nous commençons par descendre sur la route (D44e) pour rejoindre le départ du sentier balisé en jaune au niveau du quartier de l'Antique.

    Lascours, le puits de l'Aroumi, le Mont du Marseillais

    Rappel : passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Après un virage oublié par distraction nous revenons rapidement sur la bonne trace et nous ne tardons pas à quitter le fond du vallon pour attaquer sur son flanc gauche (donc en rive droite) une rude montée sur un sentier très caillouteux.

    Témoin du microclimat favorable de Lascours, ce cerisier déjà en fleursUne des nombreuses restanques qui font le charme du village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est là qu'on quitte le fond du vallonAu début du sentier, la pente est rude, mais la vue est magnifique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Assez vite on domine le vallon, Lascours, la vallée de Roquevaire, la plaine d'Aubagne. Vers 550m d'altitude (donc après avoir monté environ 300m), la pente s'atténue et, sous quelques gouttes de pluie, on entame une longue traversée en balcon, avec vue sur le massif du Défens.

    Au bord du Grand VallonVue vers l'aval et Roquevaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En face de nous, le DéfensLe panorama en montant au puits de l'Aroumi

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un nouveau raidillon nous amène au puits de l'Aroumi, au milieu d'une belle clairière qui va nous servir de lieu de pique-nique. Il y a de l'eau dans le puits mais la pompe qui en principe permet de la tirer semble désamorcée.

    Le puits de l'AroumiLe puits de l'Aroumi (en face, le levier de la pompe)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La suite du parcours se fait en crête, d'abord sur une piste, puis sur un sentier qui fait le tour du Défens. On  arrive ainsi au pied des antennes qui "ornent" le sommet du Mont du Marseillais.

    Vers le GarlabanVers la chaîne de l'Etoile

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zoom sur la Sainte VictoireArrivée au Mont du Marseillais

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour la descente on rejoint d'abord au Nord du sommet une piste qu'on quitte après quelques centaines de mètres pour le superbe "balcon des tourdres" (en Provence le tourdre est, comme le cha-cha, une variété de grive) qui serpente à flanc des rochers entre les fleurs violettes des romarins et jaunes des ajoncs.

    Au début de la descente sur le balcon des tourdresAu milieu des ajoncs

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et au milieu des romarinsOn retrouve les restanques (au fond, le Garlaban)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le sentier, longtemps en bon état, se dégrade sensiblement quand sa pente augmente à l'approche des réservoirs qui dominent le village. La suite est heureusement plus confortable jusqu'aux premières maisons. A travers les rues pittoresques on rejoint le parking après 12,5 km et près de 600m de dénivelé.

    Un dernier regard au Mont du MarseillaisArrivée au village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A côté des romarins et des ajoncs, omniprésents, voici deux fleurs rencontrées en de belles stations sur le sentier des tourdres et elles aussi emblématiques de ces garrigues printanières : les narcisses douteux (Narcissus dubius, famille des amaryllidacées) et  les iris nains, ou iris des garrigues (Iris lutescens, famille des iridacées).

    Narcisse douteuxIris des garrigues

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    charlier
    Samedi 31 Mars à 13:38

    la grive fait partie du genre Turdus ( famille des turdidés )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :