• Le Caramy, de Cassède à Rimbert

    Quand il commence à faire très chaud, il y a trois types d'endroit pour des balades agréables : le littoral, les hauteurs et les bords des rivières. Après la route du sel, les bords de la Bresque et le plateau de la Sainte-Baume nous nous retrouvons donc ce matin au parking  qui se trouve tout près du pont de Cassède, à Tourves. Le Caramy est en général bien alimenté (contrairement à l'Huveaune, l'Issole, ... je ne l'ai jamais vu à sec), et aujourd'hui il ne déroge pas à la coutume. Il y a de l'eau, et elle est bien fraîche.

    Après quelques zigzags en rive gauche à la recherche de fleurs dont je reparlerai, nous longeons un moment un étroit canal avant de revenir sur nos pas pour passer en rive droite et suivre un sentier d'abord très large, puis assez rapidement plus confidentiel, avec de nombreuses variantes.

     

    Le Caramy, de Cassède à Rimbert

    Rappel : passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Le pont de Cassède peu après le départUne martelière sur le canal

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous passons devant un petit barrage qui correspond sans doute à la prise d'eau du canal, puis le sentier remonte le cours de la rivière, tantôt très près, tantôt en coupant quelques méandres. Par endroits, le lit se divise en plusieurs bras qu'il faut franchir à gué.

     

    Le long du CaramyLe petit barrage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Quelques beaux chevesnes se prélassent au soleil

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mon idée était de traverser le Caramy au droit des ruines de Rimbert, mais cela paraît difficile, le lit est très en contrebas et les pentes trop escarpées. En continuant à suivre vers l'amont le sentier, nous finissons par trouver un passage avec un gué facile.

    La confluence de deux bras du CaramyLe gué utilisé pour traverser

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En remontant un peu plus loin sur le talus et le sentier principal, une erreur de positionnement nous engage un moment dans la mauvaise direction avant de repartir vers l'aval pour trouver sur le coup de midi les ruines de Rimbert. Nous y profitons d'une table et d'un banc, ainsi que de l'ombre bienveillante des immenses platanes pour pique-niquer. Par facilité, nous rentrons en suivant la piste plutôt que le sentier en bord de rivière. Au pont de Cassède, dernière halte pour profiter de la fraîcheur de l'eau avant de retrouver au parking une voiture surchauffée, après 5km et 100 m de dénivelé.

    Retour au pont de Cassède.L'ancienne ferme de Rimbert (le traitement d'image m'a permis de supprimer les tags qui, une fois encore, "ornent"  ces vieilles pierres)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et les fleurs? J'en ai retenu trois: une astéracée, la catananche bleue ou cupidone (Catananche caerulea), belle fleur solitaire au bout d'une longue et mince tige, au centre violet foncé et dont l'involucre porte des écailles caractéristiques.

    Catananche bleueCatananche bleue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    une orchidacée, un épipactis , probablement un épipactis à large feuille (Epipactis helleborine). Le genre est difficile et il est trop tard pour apprécier sur les seules photos certains critères d'identification pointus ignorés sur le terrain.

    Epipactis helleborineEpipactis helleborine

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et les lis martagons, enfin fleuris, près du pont et un peu tout le long du cours de la rivière. Ils font très bonne figure sur les photos mais, à vrai dire, dans la réalité, ils sont plutôt maigrichons par rapport à ceux vus dans les Pyrénées. Mais bon, depuis le temps que je les utilise comme fil rouge de mes balades dans l'arrière-pays, je ne vais pas faire la fine bouche.

     Lis martagonLis martagon

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    DANGEARD
    Dimanche 18 Juin à 18:46
    Installé au port de Propriano devant une piètre, Jean-Bernard et moi sommes heureux de voir que tu vas mieux et que l'élus Martagon t'inspire toujours autant. Amitiés à vous deux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :