• Le Mourrefrey, le Rastel d'Agay

    Le massif de l'Estérel, avec ses rochers rouges  contrastant avec le vert du maquis et le bleu de la Méditerranée, est pour nous une destination plutôt lointaine, mais qui offre toujours de superbes balades. Aujourd'hui, les sommets du Mourrefrey et du Rastel d'Agay sont au programme.

    Attention : après avoir effectué cette balade, j'ai appris qu'une partie (de la route forestière au Rastel d'Agay) se déroule sur un terrain privé, propriété du groupement forestier de l'Ubac. Il appartient donc à chacun de solliciter les autorisations nécessaires et de respecter les règles habituelles: ne pas s'éloigner des sentiers, ne rien cueillir, ne rien laisser.

    Nous démarrons la randonnée au parking du plateau d'Anthéor, sur le chemin balisé qui se dirige à flanc de colline vers le Saint-Pilon et le Pilon, et, au delà, vers le Pic du cap Roux.

    Le Mourrefrey, le Rastel d'Agay

    La montée est régulière et nous avalons facilement les 150m qui nous mènent au Col du Saint Pilon. Là, nous prenons un  très agréable sentier en balcon presque horizontal qui fait le tour du Mourrefrey, au milieu des fleurs blanches des cistes à feuilles de sauges et violettes des lavandes des Maures. A un moment, une sente s'engage à gauche pour atteindre le sommet débonnaire et dégagé de la colline. A son extrémité ouest, une esplanade de rochers abrite confortablement une première pause, avec une très belle vue malheureusement contrariée par une atmosphère brumeuse et peu transparente.

    Le Saint-PilonEn montant vers le col du St Pilon,  le Rastel d'Agay (flèche)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Saint Pilon et la face Nord du Pic du cap RouxDans la descente du Mourrefrey

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous rejoignons le sentier en balcon, puis le carrefour rencontré en montant, et enfin la route que nous suivons sur une cinquantaine de mètres pour nous engager sur une piste vers le Rastel d'Agay. Toujours au milieu des cistes et des lavandes, nous faisons la pause pique-nique sur une plate-forme face au Pilon, non loin d'une citerne.

    Depuis le coin de pique-nique, le Saint-PilonL'oratoire dédié à Saint-Honorat

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Peu après, au niveau d'un oratoire dédié à Saint-Honorat, nous quittons la piste pour un sentier très agréable qui monte insensiblement vers le sommet. Deux lacets, puis quelques traces un peu enchevêtrées, et nous arrivons à une table d'orientation qui domine la Baie d'Agay.

    La baie d'AgayLa Baie d'Agay. Au fond, derrière le Dramont, on devine l'île d'or, qui servit de modèle à Hergé pour l'album "l'île Noire"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un peu plus loin, quelques pas dans les rochers amènent au sommet où se trouve un curieux drapeau tricolore métallique.

    Le drapeau au sommet du Rastel d'AgaySaint-Honorat

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Il ne nous reste plus qu'à revenir sur nos pas, passer devant Saint-Honorat et rejoindre le parking après 9,6 km et 350 m de dénivelé.
    La fleur du jour aurait pu être le ciste à feuilles de sauge, ou la lavande des Maures (lavande stoechas, voir ICI), rencontrés en abondance. Mais j'ai choisi le lupin à feuilles étroites ou lupin bleu (Lupinus angustifolius, famille des fabacées), plus rare et dont nous avons trouvé une station importante tout près du parking.

    Lupin à feuilles étroites

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mardi 29 Mars 2016 à 14:20

    Bravo pour le blog, le texte et les photos.

    Quand vous venez randonner dans l'Esterel, passez nous voir a la résidence Agathos, un jardin sur la plage.

    2
    Frédéric d'Agay
    Jeudi 31 Mars 2016 à 10:28

    Bonjour, nous sommes les propriétaires des endroits que vous allez visiter de Mourrefrey au drapeau et aimerions que  vous nous demandiez l'autorisation et reccueillez certaines informations s'il vous plait, prenez contact avec moi  merci.

    F.A.

      • Jeudi 31 Mars 2016 à 17:16

        Bonsoir,

         

        En randonnée, j'évite de pénétrer sans autorisation sur les propriétés privées qui sont clairement identifiées comme telles. Dans le cas présent, le sentier qui monte au Mourrefrey est le sentier balisé qui conduit au Pic du cap Roux. La table d'orientation est donnée comme but de promenade par l'office du tourisme. Sur tout le reste du parcours, qui semble très fréquenté, nous n'avons rencontré aucune indication que l'accès pédestre pouvait ne pas être public.

        Si tel n'est pas le cas, et si vous m'indiquez la marche à suivre pour obtenir l'autorisation, je serai ravi de communiquer ces informations, ainsi que toutes celles que vous souhaitez me transmettre, aux candidats randonneurs qui, comme moi jusqu'à présent, ne seraient pas au courant de cet état de fait.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :