• Le tour du lac de Puyvalador

    Si on ne dispose que d'une demie-journée, pas de problème pour trouver des balades courtes et très agréables. Aujourd'hui, nous faisons le tour du lac de Puyvalador, à l'extrémité Nord du Capcir.

    On part du petit village de Réal, au bord de l'Aude, et on s'engage sur le sentier d'interprétation en bordure du lac. De place en place des panneaux informent sur la faune qu'on peut rencontrer, en particulier sur les oiseaux migrateurs, petits et grands. Un observatoire dédié a même été construit au bord de l'eau. Pour l'instant, calme plat, sauf quelques canards lointains, mais un peu plus tard en saison,  j'ai effectivement déjà eu l'occasion de voir des vols de cigognes, parfois importants,  faire de brèves escales dans les prés près de Formiguères. Bientôt peut-être?

    Le tour du lac de Puyvalador

    Rappel : passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Au bord du lac, vers l'amontL'observatoire ornithologique

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers l'ouest : les pistes de Puyvalador (à droite) et de Formiguères (à gauche)Au bord du lac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après avoir  traversé l'Aude sur le barrage, une courte montée mène au village de Puyvalador qui abrite quelques belles maisons anciennes.

    En vue du barrageLe barrage depuis la montée au village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une des belles maiosns de PuyvaladorDétail

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On continue de l'autre côté de la D118 au milieu des prairies. Vers le Nord, le Roc Mercadal a été le but d'une promenade en raquettes l'hiver dernier ( ICI ). Les ponts de la Polideta et des Molinès (récemment reconstruits de façon moderne, bof ...) nous font franchir le ruisseau de Rieutord et le Galbe avant de retrouver les bords du lac qu'on suit d'assez loin pour éviter des passages par trop marécageux jusqu'à Réal où on arrive après 7,5 km d'une balade champêtre pratiquement sans dénivelé (100 m).

    Zoom sur le Roc MercadalScène champêtre sur le ruisseau de Rieutord

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le pont de la PolidetaLe pont de les Molinès

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On retrouve les bords du lac

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Zoom sur l'Église de RéalLe lac depuis le pönt de Réal

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans les prairies humides, il restait quelques achillées ptarmiques (Achillea ptarmica, famille des astéracées), aux belles fleurs blanches voisines de celles de la camomille. Comme son nom commun (achillée sternutatoire) le suggère, cette plante, une fois séchée, fournirait une poudre à éternuer, mais c'est sujet à débat. À vérifier, avis aux plaisantins...

    Achillée ptarmique

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dimanche 10 Mars à 09:12

    C'est grâce à l'ami Jean-Luc que je découvre ce blog, et du coup me suis abonnée à la news. Je suis catalane comme l'indique mon pseudo, mais j'ai vécu quelques années à Toulon (quartier de la Loubière). Mon mari, catalan lui aussi, était sous-marinier. Puis nous avons émigré dans le Gard où j'habite toujours. Mais je vais très régulièrement dans les Pyrénées, et le premier article que je viens de lire m'a plu car gamine j'allais en colonie de vacances à Puyvalador ! Bon, je continuerai mes lectures plus tard ! Amitiés.

      • Dimanche 10 Mars à 19:10

        Décidément, que de coïncidences ! C'est la famille de mon épouse (Monique) qui est originaire de Formiguères et c'est pourquoi nous y faisons des séjours réguliers, hiver et été. Et il se trouve que je connais très bien le Gard, ma famille étant elle originaire de la région d'Uzès ...

        J'espère que les récits de mes balades en Capcir-Cerdagne vous feront partager le plaisir que nous avons à parcourir ces superbes montagnes.

        Cordialement

         

    2
    Lundi 11 Mars à 09:18

    Merci pour cette réponse ! Je vais cocher maintenant la case "me prévenir" ! Formiguère bien sur je connais bien nous y avons été plusieurs fois skier et nous y allions avec le camping-car, nous nous installions au camping de la Devèze. . Mon beau-frère a un joli petit chalet à Eyne où nous allons souvent, été comme hiver. Si vous allez sur mon blog, vous pourrez voir un tas d'articles que j'ai fait sur nos belles Pyrénées. Une petite précision, je viens de perdre mon mari (le 1er décembre) subitement. Il n'avait que 71 ans ... Et je vais vendre le camping-car, je ne partirai pas seule, trop de souvenirs. Nous étions camping-caristes depuis 2002, et nous avons fait de magnifiques voyages (Scandinavie, Québec ... et toute la France).

    Amitiés.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :