• Le Verdon à Trigance : le pont du Sautet et le belvédère des vautours

    Dans les gorges du Verdon, entre Sainte-Croix et Castellane, les belvédères sont presque tous au bord des routes ou accessibles par de très courtes marches.  Rancoumas ( ICI ) était une première exception, le "belvédère des vautours", à Trigance, en est une seconde. C'est aujourd'hui le but de notre balade et nous allons découvrir que le circuit balisé qui y mène recèle en fait bien d'autres sites magnifiques.

    Venant de Comps il y a à la sortie du pont sur le Jabron deux routes pour accéder à Trigance. Il faut choisir la route en fonction du parking souhaité (Nord ou Sud). Ignorants de ce "détail", nous avons dû, pour rejoindre le parking Nord, traverser le village, ce qui est à la fois difficile et déconseillé. Heureusement, en ce moment, nous n'avons dérangé personne ...

    Nous partons vers le Nord sur la route pour rejoindre le départ du sentier balisé. Celui-ci descend doucement au milieu d'un paysage de dalles de calcaire arides où poussent des touffes de cades et de buis malmenées par la sécheresse.

    Arrivée au village de TriganceDepuis la terrasse devant le parking, la vallée du Jabron en amont du village

     

     

     

     

     

     

     

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir  

    En quittant le village, vue sur le châteauAu début du sentier. Au fond à droite la clue de Chasteuil où passe le Verdon

     

     

     

     

     

     

     

    Peu après le croisement avec le chemin du retour, un sentier sur la droite descend vers le lit du Jabron qu'il traverse au pont du Sautet. Là, la rivière qui serpentait à plat en amont du village a profondément entaillé le calcaire pour perdre sur une très courte distance une bonne dizaine de mètres d'altitude.  Cette gorge étroite et profonde, aux parois de calcaire d'un blanc éclatant et parcourue - avec un faible débit - par une eau limpide, offre un spectacle particulièrement attachant.

    Arrivée au Pont du SautetLe Jabron en amont du pont

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les festons de calcaire au fond de la gorgeLe Jabron en aval du pont

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous remontons un moment le long de la rivière, sur les deux rives, pour apprécier complètement ce site exceptionnel.

    En amont de la gorge, La rivière commence à s'enfoncer dans les rochers

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La partie amont de la gorgeLe pont vu de la rive gauche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous reprenons le chemin principal qui continue à descendre et rejoint le Verdon à son confluent avec le Jabron, à l'entrée de la clue de Carajuan. Au pied d'une aire de pique-nique aménagée (la route de Castellane à Rougon passe juste de l'autre côté du pont de Carajuan, fermé aux véhicules), un vaste espace exondé permet de s'approcher au plus près du Verdon et de son eau à la couleur si caractéristique.

    Pendant la dscente, zoom sur les cadières de Brandis, au delà de la clue de ChasteuilOn approche du confluent du Verdon et du Jabron

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le pont de CarajuanAu bord du Verdon

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depuis le pont, vers l'amontDepuis le pont, vers l'aval. Le Verdon s'engage dans la clue de Carajuan

     

     

     

     

     

     

     

    Juste après le pont, au bord du Verdon, démarre le sentier du belvédère des vautours, sous une pinède illuminée des taches jaunes des primevères. Après quelques dizaines de mètres à plat il se redresse brusquement et entame une montée pentue et continue qui lui fait gagner en moins d'un kilomètre les 250m de dénivelé. Le belvédère est en fait une petite plate-forme sans aménagement. Contrairement à Rancoumas, on ne voit pas la rivière au fond de sa gorge. Mais le panorama est quand même grandiose et en face, on découvre comme on pouvait s'y attendre de nombreux vautours qui planent devant les falaises de la Barre de l'Aigle.

    Sur le sentierLe sentier peu avant le belvédère

     

     

     

     

     

     

     

     

    Panorama depuis le belvédère

    L'endroit est idéal pour la pause pique-nique. Nous repartons ensuite sur le sentier qui semble se poursuivre vers le sommet et la crête de Casseyère mais assez vite il devient très encombré et nous n'insistons pas. Juste en dessous du belvédère nous prenons sur la droite le sentier qui va nous ramener à Trigance. Il est lui très peu pentu, bien dessiné et très confortable.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après un collet on traverse au milieu de vieux chênes moussus le plateau qui abrite les ruines des granges de Breis.

    Un chêne majestueuxCette branche n'a pas l'air contente d'héberger des hôtes (pics, loirs, ?)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les granges de BreisLes granges de Breis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Peu après nous sortons de la forêt et retrouvons les buis et les genévriers du matin et nous regagnons le parking au terme d'un superbe circuit d'environ 11 km et 450m de dénivelé.

    Un dernier regard vers les sommets et des paysages qui nous ont accompagnés tout au long de la balade

     

    Malgré une ambiance plutôt hivernale, les fleurs n'ont pas manqué : les primevères (Primula vulgaris, famille des primulacées) près du pont de Carajuan, les anémones hépatiques (Hepatica nobilis, famille des renonculacées) un peu partout dans la forêt, et une minuscule (des corolles de moins de 5 mm) brassicacée sur les rochers du belvédère : la drave printanière (Drava vernis).

    Anémone hépatiqueDrave printanière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    primevère

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Mars à 20:38

    Quelle magnifique randonnée je viens de faire en ta compagnie, un régal et en plus dans une région que j'affectionne tout particulièrement, tu le sais. Alors merci, merci, bisous et bonne soirée.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :