• Les cistes du Var

    Si leur floraison s'étale de Mars à Mai, Avril est dans le Var LE mois des cistes. Au sein de la famille des cistacées ( famille homogène, avec seulement quatre genres dont les fleurs, hormis leur taille, se ressemblent beaucoup : les fumanas, les hélianthèmes, les tubéraires et les cistes) les cistes sont faciles à identifier par leur taille : ce sont de vrais arbustes.

    Quatre espèces sont présentes dans le Var:

    Le ciste cotonneux, ou ciste blanc (Cistus albidus), couvre le premier, dès la mi-Mars, les collines de ses fleurs roses, pouvant atteindre 5 cm de diamètre, éphémères, à l'aspect fragile ( elles paraissent faites de papier-crêpe). En dehors de la floraison, cet arbuste buissonnant qui peut dépasser 1 m de hauteur se remarque par la couleur (gris-vert très clair) et l'aspect duveteux de ses feuilles, caractères qui justifient son nom.

    ciste blancciste blanc

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    ciste blancdétail du calice: il y a 5 sépales, 3 grandes sépales internes et 2 sépales externes, plus petites

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le ciste à feuilles de sauge (Cistus salviifolius) a des fleurs blanches, de 3 à 4 cm de diamètre. Ses feuilles de quelques cm de long  sont ovales, d'un vert franc, d'aspect mou et un peu épais. Bien qu'il puisse atteindre 1m de haut, on en rencontre beaucoup sous la forme de buissons bas, arrondis, de quelques dizaines de cm.

    ciste à feuilles de saugeciste à feuilles de sauge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le ciste de Montpellier (Cistus monspeliensis) a aussi des fleurs blanches, en général plus petites (2 à 3 cm) et moins rondes que celles du ciste à feuilles de sauge. L'extrémité des pétales est souvent très légèrement concave. Les feuilles sont étroites, vert sombre, légèrement visqueuses. La plante, qui dépasse facilement 1m de hauteur, dégage une odeur caractéristique du maquis des Maures (ou de Corse, où les collines, au printemps, semblent couvertes de flocons blancs)

    ciste de Montpellierciste de Montpellier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le ciste lédon, ou ciste ladanifère (Cistus ladanifer) est un arbuste élevé (1 à 2 m), souvent peu ramifié, avec des feuilles lancéolées pouvant atteindre 10 cm de long, vertes, luisantes sur le dessus, exsudant une résine collante, le ladanum, encore utilisée en parfumerie. Ses fleurs blanches sont remarquables, d'abord par leur taille (jusqu'à 8 cm de diamètre), ensuite par les macules pourpres qui se  trouvent généralement à la base des pétales. On ne rencontre ce ciste à l'état sauvage que dans la région du Rouet et du Blavet, au Nord du Muy.

    ciste lédonexemple de ciste lédon sans macule

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour mémoire, à la fois parce qu'il n'existe qu'occasionnellement dans le Var (alors qu'il est abondant dans le Sud de la Corse, voir ICI ) et parce qu'il est parfois rattaché aux hélianthèmes, ou même décrit comme un genre à part (halimium), j'ajouterais le "ciste jaune" ou ciste à feuilles d'halimione, ou ciste à feuilles d'arroche (Halimium halimifolium, Cistus halimifolius). L'halimione est aussi une plante littorale, au feuillage voisin, mais appartenant à la famille des amaranthacées et qui a donc des fleurs très différentes.

    ciste jaune

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :