• Les fleurs du Mont Beigua

    Partant pour un voyage de quelques jours en Vénétie, nous avons choisi de faire une première étape à Arenzano, sur la côte ligure, près de Gênes. L'an dernier, arrêtés au même endroit sur la route de Ravenne, nous avions découvert l'existence tout près, dans les Appenins, du Parc Naturel Régional du Mont Beigua qui semble être un lieu prisé des randonneurs. Cette année, partant de meilleure heure de Toulon, nous allons lui rendre une courte visite.

    Nous quittons donc l'autoroute à Varazze et trouvons la petite route, étroite par endroits mais bonne tout le long, qui, passant par le village d'Alpicella, monte au sommet du Mont Beigua (1287 m), près duquel se trouvent une chapelle, deux refuges et une forêt d'antennes.

    Les fleurs du Mont Beigua

    Malgré l'altitude plutôt modeste, la crête  vallonnée entourant le mont Beigua se révèle un belvédère de choix. La vue sur la mer nous a malheureusement été brouillée par une épaisse brume de beau temps, mais, vers l'Ouest, on découvre facilement les  Alpes enneigées. Un sommet se détache nettement par son altitude et sa forme pyramidale. Il s'agit très probablement du Mont Viso (3841 m), entre le Queyras et le Piémont, situé à environ 150 km !

    Le Mont Viso? (la vu était bien plus nette en réalité)Vue vers l'Ouest depuis un col avant le sommet (dans le rectangle, le contenu du zoom ci-contre)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La chapelle et quelques unes des antennes sur le sommet

    Suivant la route de crête sur quelques km jusqu'au refuge de Pratarotondo, nous profitons de quelques incursions pédestres dans les prairies et les bois de hêtres pour faire de belles observations de fleurs de montagne :

    l'anémone des bois (Anemone nemorosa, famille des renonculacées)

    anémone des boisanémone des bois

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la scille à deux feuilles (Scilla bifolia, famille des asparagacées)

    scille à deux feuillesscille à deux feuilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    la cardamine à sept folioles (Cardamine heptaphylla, famille des brassicacées)

    cardamine à sept folioles cardamine à sept folioles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le myosotis (Myosotis alpestris?, famille des boraginacées) et la jonquille (Narcissus pseudonarcissus, famille des amaryllidacées)

    myosotisjonquille

     

     

     

     

     

    et

     

     

     

     

     

     

    enfin la très belle "dent de chien " (Rrythronium dens canis, famille des liliacées), présente en abondance dans les prairies

    dent de chiendent de chien

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    dent de chien

     

    Au final, une agréable divertissement, dans un endroit à seulement trois heures et quelques de chez nous (mais quand même très près de Gênes et du million et demi d'habitants de sa zone urbaine) aux intérêts multiples (il y a beaucoup de sentiers balisés pour les randonnées et les raquettes, la géologie du parc est paraît-il remarquable, les vues sont superbes. Voir ICI))

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :