• Malpasset, le Dégouttant

    Pour cette promenade de "convalescence", j'ai choisi un circuit qui, son plan le montre,  pouvait être aisément raccourci en cas de genou récalcitrant. Contrairement à sa partie amont, la partie aval du bassin du Dégouttant (je préfère cette orthographe à celle de la carte IGN - le Dégoutant ou Dégoûtant, les deux sont désormais permises- car il me semble qu'une rivière -fût-elle temporaire- a plus à voir avec les gouttes qu'avec le goût) n'est pas en propriété privée et permet une belle balade dans ces collines qui dominent la Baie de Saint-Cyr et où on rencontre toujours un ou deux fours à cade.

    Nous voici donc, sous un ciel voilé, sur le chemin de Malpasset et Muscatière, au départ de la piste qui s'engage dans le vallon de Faloubert  (cote 152).

    Malpasset, le Dégouttant

    Quelques centaines de mètres plus loin, quand nous rejoignons le lit du torrent (à sec, bien sur), nous trouvons notre premier four à cade.  Le couloir, la porte et les évents latéraux sont bien en place, la jarre où on plaçait les buchettes de bois de cade (génevrier oxycèdre) est obturée. Pour plus de détails sur les fours à cade et l'huile de cade, voir par exemple ICI, ou bien directement l'ouvrage de L. Porte : Fours à cade, fours à poix dans la Provence littorale,  Les Alpes de Lumière Ed. 1994) d'où est extraite l'illustration ci-dessous

     

    Four à cadeCoupe d'un four à cade (L.Porte, ouv. cité)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Peu après, sur notre droite, une construction rénovée, qui, en Lubéron, serait une borie et en Uzège une capitelle.

    Une capitelleScène de la colline

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Par de bons chemins nous atteignons, dans une ambiance boisée et sauvage, le lit du Dégouttant, que nous traversons pour rejoindre le GR51 et découvrir, un peu plus bas, le four sinon le mieux conservé, du moins le mieux rénové : le four du Vallon du Coutelas

     

    Le four du Vallon du CoutelasDétail de la porte

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Au sortir du lit du ruisseauDétail du fond du four

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous poursuivons vers le Sud par un sentier confidentiel au fond du vallon, rejoignons le GR et trouvons un bel endroit pour le pique-nique, en bordure d'une vigne récente, remarquablement tenue (appellation Bandol oblige, sans doute), bordée d'un imposant mur de pierres sèches qui semble beaucoup préoccuper son propriétaire (en train de tailler les ceps, il est venu vérifier de près - visiblement suspicieux, mais très correct - que nous ne l'abimions pas ! )

     

    Depuis l'APN, vue vers le Sud-Sud-Est

    Un peu plus bas, nous quittons le GR pour prendre un sentier en balcon sur la gauche. Il  traverse le lit d'un ruisseau et remonte sur le sentier de l'aller, qu'on quitte immédiatement pour une descente assez brutale dans le lit du Dégouttant, avec de belles vues sur les falaises qui le dominent et les chaos qui l'encombrent. Cet endroit doit être intéressant à visiter après un assez long épisode pluvieux. Voir couler le Dégouttant..... un rêve !

     

    Le sentierLes falaises

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le lit du Dégouttant


    Le retour vers Malpasset emprunte un sentier par endroits très étroit, mais toujours bien tracé. Il nous ramène au four rencontré au début de la randonnée, puis au parking. Au final, une très agréable balade d'un peu plus de 8 km et presque 300 m de dénivelé. Malgré la douceur ambiante, peu de fleurs  candidates à la "fleur du jour". En dépit de son caractère agressif , il faut se rabattre sur l'argelas, ou ajonc de Provence, ou ajonc à petites fleurs (Ulex parviflorus, famille des fabacées)                                            

     

    Ajonc de Provence

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    jacques
    Samedi 30 Janvier 2016 à 12:12

    tu as oublié d'indiquer les coordonnées de départ

      • Samedi 30 Janvier 2016 à 12:50

        Voilà une carte. Ça va?

         

         

        :

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :