• Ollioules, le Gros Cervo côté Est

    Après son côté Ouest ( ICI ), c'est le côté Est du massif du Gros Cervo (pour mémoire, ce sommet n' a sans aucun doute rien à voir avec les forts QI, mais plutôt avec un grand cerf, d'où cette orthographe identitaire) qui est au programme du jour.

    Nous partons du parking aménagé au bord de la route d'accès depuis Ollioules, peu avant la très discrète station d'épuration.

    Ollioules, le Gros Cervo côté Est

    Rappel : passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    On démarre sur le sentier balisé en bleu qui traverse un parc aménagé avant de s'engager sur d'anciennes restanques dans une garrigue où les pins d'Alep sont en train de gagner du terrain

    Le départDans la garrigue

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur notre droite, près de 300m plus haut, le sommet du Gros CervoSur le beau sentier qui nous fait remonter vers la route

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après une descente par endroits malcommode, le sentier remonte fortement dans la forêt et quelques ressauts faciles plus tard il débouche sur un chemin bâti en provenance du Lançon qui nous ramène sur la route que nous suivons vers l'Ouest jusqu'à rencontrer le GR 51. Sur la gauche, la vue s'étend, selon les endroits, de la rade de Toulon à la Baie de Bandol.

    Le massif de Sicié coiffé de nuages et la Baie de Six-FoursLa Baie de Bandol

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On suit le GR vers le fort qui occupe le sommet du Gros Cervo. Depuis une plate-forme aménagée peu avant l'ouvrage militaire on découvre du côté Nord des vues lointaines qui s'étendent des Calanques (Grande Candelle, Mont Puget, Mont Carpiagne) au Mont Faron en passant par toute la chaîne de la Sainte Baume. Et, plus près, les barres de la Jaume et du Cimaï, ou encore le Château du Diable.

    Vers l'Ouest-Nord-OuestVers le Nord-Nord-Est

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers l'Est-Nord-EstLe fort du Gros Cerveau

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On passe du côté Sud pour trouver un coin de pique-nique bien ensoleillé, puis on reprend le GR pour contourner le fort par le Nord. Les courts lacets de la descente très raide et très caillouteuse vers la route sont heureusement bien tracés. Un contretemps nous amène alors à retourner directement aux voitures et pour cela nous prenons un mélange de parcours sur route (où bien sûr on marche plus vite) et de sentier (quand la route fait une circonvolution bien plus longue). Nous profitons quand même du passage sur le sentier pour  jeter un coup d'œil aux Grès de Saint-Anne tout proches.

    Le sentier au début de la descenteLes Grès de Sainte-Anne

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'arrivée, nous avons fait un peu plus de 9 km et environ 400m de dénivelé sur un des plus beaux belvédères de la région.

    Et nous avons aussi trouvé les premiers orchis de Robert (ou orchis géant, Himantoglossum robertianum, ou encore Barlia robertiana), les plus précoces des orchidacées de la région. C'est l'occasion de rendre hommage à Gaspard Nicolas Robert (1776-1857),  pharmacien de la Marine qui fut de longues années directeur du jardin botanique de Toulon où il implanta de nombreuses espèces et à qui l'on doit le début de reboisement du Mont Faron (plus ICI ).

    Orchis de Robert

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :