• Peyresq, les lis de Pompone

    Nos balades printanières nous ont permis de voir quelques plantes exceptionnelles par leur rareté et/ou leur beauté : pivoines, osmondes, nénuphars,... Manque à l'appel le lis de Pompone , ou lis turban (ou encore, parfois, lis "pompon", Lilium Pomponium, famille des liliacées) que je rêve de rencontrer depuis un bon moment.

    Cette  fleur superbe est très voisine par sa morphologie (feuilles étroites, fleurs pendantes en turban, ...) du lis des Pyrénées mais s'en distingue par sa couleur rouge vermillon intense. On la rencontre, entre 1000 et 2000 m d'altitude, dans les rocailles ensoleillées des Alpes du Sud (Var, Alpes Maritimes, Alpes de Haute Provence), notamment près des gorges et de la haute vallée du Verdon. C'est bien sûr une plante protégée.

    Pour augmenter nos chances nous allons commencer par rendre visite au sentier botanique de Peyresq où il est en principe très probable d'en rencontrer début Juillet, à une altitude voisine de 1500m.

    Le village de Peyresq (qui a bien un rapport avec l'humaniste Nicolas Fabbri de Peiresc, voir le lien ci-dessous) a été abandonné vers 1930 avant de vivre à partir des années cinquante une renaissance sous l'égide d'une association belge scientifique, artistique et culturelle (ICI ). Il est situé tout en amont de la vallée de la Vaïre (dont l'eau rejoint le Var à Entrevaux) et on l'atteint par une étroite route en balcon depuis la station nordique de la Colle Saint-Michel.

    Peu avant l'arrivée au villageLa place du village

     

     

     

     

     

     

     Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    La fontaine adossée à l'égliseLe clocher de l'église

     

     

     

     

     

     

     

     

    La rue du villageLe village depuis le début du sentier botanique

     

     

     

     

     

     

     

    Le sentier est marqué par quelques balises mais, début de saison et/ou faible fréquentation, il est très encombré par la végétation et parfois difficile à suivre. Il est tracé pratiquement de niveau avec de brèves montées et descentes, au milieu d'une nature verdoyante et fleurie.

    La vallée de la Vaïre, vers l'avalSur le sentier

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le sentierSur le sentier

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après la traversée d'un ravin, une zone rocailleuse dégagée devrait être celle où se trouvent les lis. Mais, nous ne découvrons finalement que deux plantes maigrichonnes, avec chacune une seule fleur encore en bouton !

    Nos premiers lis Nos premiers lis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous retournons donc au village, décidés à explorer un endroit où, depuis la route, nous avions vu quelques taches rouges que nous avions négligées dans l'espoir d'une visite fructueuse et plus facile du sentier botanique. Et là, les lis sont enfin au rendez-vous !

    Sur le chemin du retourA la sortie du village. Sous la falaise, des alvéoles abritent quelques ruches

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au fond, le villageStation de lis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Peyresq, les lis de Pompone

     

    Peyresq, les lis de Pompone

    Et comme, quand on va aussi loin, on n'est pas à quelques kilomètres près, nous ne résistons pas au plaisir de rentrer par le plateau de Valensole où le violet des lavandes, encore sur pied pour quelques jours, se marie harmonieusement avec le mauve des sauges sclarées (elles aussi cultivées pour leur huile essentielle).

    Sur le plateau de Valensole, lavandes et sauges devant le  Grand Margès

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Juillet à 16:45

    Magnifique ton billet ! Je n'avais jamais entendu parlé de Peyresq, c'est vraiment superbe, et de voir toutes ces fleurs, ces champs de lavande, que c'est beau. Merci pour ce beau partage. Bisous et bonne fin de journée.

    2
    Dangeard
    Jeudi 1er Juillet à 18:01
    C’est très beau, mais très loin. L’avez vous fait dans la journée ? Ça fait envie tout de même.
      • Vendredi 2 Juillet à 11:37

        Oui. C'est un voyage un peu long, mais qui mérite cet effort. Et c'est le bon moment (fleurs et pas encore de foule)

    3
    Vendredi 2 Juillet à 18:41

    Superbe, mais on ne mégote pas les kilomètres: une vraie quête du Graal, ce lys Pompon!

      • Samedi 3 Juillet à 07:26

        Quand on aime on ne compte pas ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :