• Pierrefeu, la Portanière, le Rocher de Marin

    Au lendemain d'un bon épisode pluvieux, direction les pistes des Maures où nous avons de bonnes chances de ne pas rencontrer trop de flaques. L'objectif du jour est le "Rocher de Marin" qui figure sur les cartes mais à propos duquel je n'ai trouvé aucun renseignement. Nous allons donc voir sur place.

    Départ du parking explicitement destiné aux randonneurs un peu avant l'arrivée au hameau de la Portanière.

    Un coup d'œil au Réal Martin pour vérifier le niveau de l'eau (nous devons longer son lit en fin de balade et autant ne pas alors avoir à faire demi-tour) puis nous allons traverser le hameau pour remonter le Vallon Loubier. D'abord asphaltée et bordée de vignes la route devient une piste en terre au milieu du maquis habituel des Maures : chênes-lièges, bruyères, arbousiers ...

    Le Vallon LoubierUn superbe chêne-liège à l'entrée du Vallon Loubier

     

     

     

     

     

     

     

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Le Vallon LoubierUn puits au bord de la piste, près du ruisseau

     

     

     

     

     

     

     

    Nous dépassons le carrefour avec la piste des Périers pour prendre un peu plus loin une autre piste qui lui est à peu près parallèle et qui monte en écharpe sur la colline jusqu'à un col où se trouve un carrefour. Progressivement la vue se dégage.

    Pendant la montée, en face, zoom sur le CoudonDerrière nous, tout au fond, les sommets du Peirol et du Grand Baudisson

     

     

     

     

     

     

     

     

    Peu avant le col, en face, les rochers au pied desquels nous passerons plus tard Depuis la piste, le Rocher de Marin

     

     

     

     

     

     

     

    Au carrefour nous prenons le large chemin qui part plein Est. Nous découvrons sur notre gauche, derrière un épais fourré de bruyères, un amas de rochers couronné de deux ou trois chênes-lièges. C'est le Rocher de Marin. En fait c'est, semble-t-il, un haut lieu de la chasse. Nous trouvons un sentier étroit qui traverse les buissons et mène d'abord à un poste à feu bien camouflé puis, tout au sommet, à une petite terrasse sous les arbres. Quelques branches placées horizontalement et plusieurs cages sont destinées à recevoir des appelants et de nombreux passages découpés dans le maquis relient ces installations. L'endroit devient pour nous un superbe lieu de pique-nique avec vue panoramique tous azimuts.

    Depuis le sommet, le rocher que nous allons contourner (tracé jaune) après notre retour au col.Plus à droite, tout au fond, Puget-Ville. la flèche désigne le Plion Saint-Clément

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le poste à feuSous le sommet, le rocher qu'on voyait de la piste

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un autre rocher, un peu plus basAprès retour au col, derrière nous, le rocher de Marin perdu dans le maquis (flèche jaune)

     

     

     

     

     

     

     

    Nous retournons au col et prenons un étroit sentier au départ confidentiel qui commence par s'élever vers le rocher vu à l'aller puis le contourne de niveau et continue en crête. il finit par rejoindre la piste des Périers qui nous amène au bord du Réal Martin, près du hameau des Vidaux.

    Depuis le sentier, le Vallon Loubier. Tout au fond, le CoudonDepuis la crête, Puget-Ville

     

     

     

     

     

     

     

     

    D'un peu plus loin la vue porte plus au Nord et on découvre CarnoulesDescente vers les Vidaux et le Réal Martin

     

     

     

     

     

     

     

    L'eau est trouble, le courant est fort. Il aurait été délicat de traverser le gué mais le passage en bord de rivière est, comme attendu, bien dégagé. Le chemin finit par s'écarter de la rivière et il rejoint le hameau. De retour au parking nous avons fait environ 10 km pour un dénivelé inférieur à 200m.

    Le gué sur le Réal MartinNous restons en rive gauche, sur ce passage bien dégagé (vue vers l'amont)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Passage en sous-boisRetour vers la rivière au niveau de ce barrage

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le hameau de la Portanière depuis les environs du parking

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mercredi 1er Décembre 2021 à 08:30

    Que de souvenirs tu me rappelles ! Il y a 4 ans nous avions passé une semaine à Pierrefeu et bien sur nous avions fait de superbes balades ! Que la région est belle ! Merci pour ce beau rappel et plein de bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :