• Ramatuelle, les moulins de Paillas

    Sur la presqu'île de Saint-Tropez, quand on s'écarte du sentier littoral et des collines des caps Lardier et Taillat, il n'est pas facile d'échapper au bitume et aux constructions. Nous y étions plus ou moins parvenus autour de Gassin pour une courte balade sur un circuit balisé par l'office du tourisme ( ICI ). Après une longue consultation des cartes et des photos aériennes nous tentons une nouvelle expérience à Ramatuelle, avec un peu plus d'ambition kilométrique.

    Nous partons du col de Collebasse où un petit terre-plein permet le stationnement de quelques voitures.

     

     

    Nous nous engageons sur la piste de Collebasse qui se dirige plein Nord et rejoint une crête d'où, malgré une météo peu favorable, on pouvait au moins deviner les lointains beaucoup mieux que sur les photos.

    Le départ de la piste de CollebasseAu début de la montée, vers la plage de Pampelonne

     

     

     

     

     

     

     

     

       Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Zoom sur le massif de l'Estérel. Au fond les sommets enneigés du Mercantour

     

    Vers l'Ouest, la Baie de CavalaireEn face, la colline du Cap Camarat (sur le terrain, on devinait le sémaphore)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    On avance au milieu d'une forêt de pins parasols magnifiques. Les sous-bois sont bien dégagés et le spectacle s'éclaire par moments des taches ocre des chênes blancs qui n'ont pas encore perdu leurs feuilles. Dans un virage nous quittons la piste pour un sentier qui rejoint puis longe la route jusqu'aux moulins de Paillas. Il y avait là cinq moulins dont un a été reconstruit à l'identique en 2002 et se visite en saison.

    Ici on quitte la piste pour ce sentierSur la piste au milieu des pins parasols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le moulin de PaillasPrès des moulins, on quitte les pins parasols pour les chênes-lièges dont voici un bel exemplaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un sentier étroit longe la route qui mène au Barri de Gassin au milieu des chênes-lièges. Le sommet  est occupé par des installations de télécommunications protégées par une longue enceinte en grillage. Nous en faisons le tour mais la végétation cache presque partout la vue, sauf une belle échappée vers le village de Gassin allongé sur sa crête. Nous poursuivons en descente sur une bonne piste qui traverse une suberaie bien entretenue dont tous les arbres ont été démasclés pour la récolte du liège. Dans un virage, nous prenons un sentier étroit et vallonné qui repart vers le Sud. Il traverse une châtaigneraie à l'abandon, passe devant une source bâtie (mais à sec) et peu après nous le quittons pour un chemin qui descend brusquement vers le hameau invisible du Castellas. Nous faisons la pause pique-nique dans une clairière où nous pouvons profiter du timide soleil et d'un peu de vue vers la plaine de Pampelonne.

    Vue sur GassinChênes-lièges après la récolte

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au milieu des châtaigniersAmadou sur un chêne-liège tombé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La sourceLa clairière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Juste avant le Castellas une trace très discrète sur un sol labouré par les sangliers amorce un sentier qui contourne le hameau. On passe devant les deux ou trois dernières maisons puis on rejoint les rues étroites, pittoresques ... et désertes du vieux village.

    La porte de l'église, bordée de serpentineUne rue du vieux village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous débouchons à nouveau sur la place de l'ormeau au niveau du chevet de l'église. Pour éviter un bon kilomètre de route, j'avais prévu de prendre ensuite la piste des Fanaux puis le chemin du même nom mais l'absence quasi-totale de circulation en cette période particulière m'amène à y renoncer et à suivre le bitume. Nous ne le regrettons pas car nous n'avons croisé aucun véhicule et avons eu en deux ou trois endroits de belles vues sur le village.

    Le chevet de l'église de RamatuelleA la sortie du village

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Depuis la route, vue sur le vieux villageSur la piste de Collebasse, le moutonnement des pins parasols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous croisons l'arrivée du chemin des Fanaux, et, environ deux cent mètres plus loin nous prenons sur la gauche la piste de Collebasse qui nous ramène au col. Nous poursuivons sur la route forestière des Brouis puis sur un chemin de crête jusqu'à une éminence modeste qui n'en est pas moins un superbe belvédère.

    Zoom sur le Cap Camarat et son sémaphoreAu Nord, Ramatuelle niché dans sa forêt

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La plaine de Pampelonne

     

    Vers le Sud-Est, le sommet de la péninsule du Cap TaillatAu retour, depuis la crête, vers l'Ouest, en contre-jour, la Baie de Cavalaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au final environ 11 km et 400m de dénivelé pour une balade qui a comblé nos attentes :  un superbe village, des arbres, du maquis et des panoramas.

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 11:12

    Belle suggestion de balade dans un coin où l'on hésite à s'aventurer à cause des propriétés privées. Un bon projet pour le printemps prochain!

      • Dimanche 20 Décembre 2020 à 11:48

        Je dirais plutôt une belle journée froide de Février : atmosphère transparente et bonne visibilité lointaine, mimosas tout le long de la route de la Londe à Collebasse et même par endroits sur le circuit, pas de foule pour visiter le village.

    2
    DANGEARD
    Dimanche 20 Décembre 2020 à 14:40

    Si la chorale reprend un jour, j'irai avec les basses. Belle balade pour les Pataugas!

    Bon Noël.

     

    les basses

      • Dimanche 20 Décembre 2020 à 15:44

        Merci

        Bon Noël également à toi et aux tiens

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :