• Retour aux Morières (bis)

    Il faut battre le fer quand il est chaud. Au début de la semaine, dans le massif des Bidoufles, aux Morières, nous avons vainement cherché la source du Bousquet (ICI). Ce Jeudi, nantis des informations fournies par l'ami Boscodon, nous y retournons pour finir notre exploration.

    Nous partons cette fois du dernier lacet sur la route de Siou Blanc avant le plateau et nous nous engageons sur la piste, que nous évitons un moment en prenant un sentier sur notre gauche.

    Retour aux Morières (bis)

    Nous arrivons ainsi au départ du sentier qui monte sur la droite vers l'arche de pierre et en principe... la source. Nous repérons au passage une amorce de trace sur notre gauche, et nous continuons jusqu'à l'arche de pierre et son abri.

    L'arche de pierreL'abri

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'archeL'arche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous nous engageons sur la trace qui part vers l'Est et constatons qu'au bout d'une centaine de mètres, ce sentier tourne brusquement sur la droite et semble descendre dans le vallon. Laissant cela pour plus tard, nous revenons à l'arche et partons vers le Nord, sur une trace que nous avions prise en descente la dernière fois, et qui se révèle plus difficile à suivre dans ce sens. Une fois arrivés sur un plateau, au niveau d'une grande bauge, nous prenons sur la gauche un sentier discrètement cairné, qui descend au milieu de chaos de pierres moussues en contournant un ensemble de rochers. Vers 680 m d'altitude le sentier marque un replat, et la source du Bousquet ne devrait pas être loin. En fait, il n'est pas facile de reconnaître une source quand elle ne coule pas. Nous identifions deux candidats: une première anfractuosité dans le rocher, débouchant sur une cavité que j'ai peine à envisager pleine d'eau. Néanmoins, un peu d'eau ruisselle à côté sur la paroi. Quelques mètres plus loin, à deux mètres au dessus du sentier, un renfoncement (la fameuse "niche" du guide des ET?) dans une falaise abrite une vasque vide limitée par un petit ressaut. Il est clair, à voir l'herbe couchée et boueuse sur le talus, que de l'eau est sortie en quantité  de cette vasque il y a un certain temps. Alors ??? Il faudra revenir après une période pluvieuse pour y voir plus clair.

    La source du Bousquet (1) ?? La source du Bousquet (2) ??

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour compléter la reconnaissance, nous essayons de remonter un couloir pentu au dessus de la première anfractuosité. Toujours pas d'eau vive, mais nous tombons sur une superbe arche de grande dimension, qui semble être visitée de temps en temps, comme le montre une banquette de pierre appuyée à la paroi un peu plus haut.

    La "nouvelle "arche, au dessus de la  source. Vue du basLa "nouvelle "arche, au dessus de la  source. Vue du haut

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De retour sur le sentier, nous poursuivons la descente et ne tardons pas à rejoindre notre trace de montée, à l'endroit que nous avions remarqué à l'aller. Nous retournons à la première arche pour nous engager sur le sentier qui part vers l'Est et constater qu'il descend effectivement dans le vallon, de façon un peu abrupte et avec un ou deux ressauts faciles à franchir. Pendant la descente, nous sortons quelques instants de la forêt pour découvrir, sur le versant d'en face, la Tête de la Marquise (ICI). Après l'avoir longé sur 20 ou 30 m, le sentier rejoint le sentier balisé en vert au fond du vallon, un peu au dessus de la Citerne Neuve.

    Pendant la descente. Au fond à droite, le Grand Cap. Dans le cercle, la Tête de la MarquiseZoom sur la Tête de la Marquise

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Retour par la piste, à nouveau feintée sur la gauche par une portion de sentier plus étroit. A l'arrivée, 7 km pour 150 m de montée. Une exploration bien agréable dans ce relief chaotique si particulier des Morières. Toujours une profusion de fleurs, mais cette fois-ci, une nouvelle venue, abondante sur les talus à côté de la piste : la véronique germandrée (Veronica teucrium, famille des plantaginacées).

    Véronique germandrée

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    guigui
    Mardi 4 Octobre 2016 à 21:03

    Bonjour, je viens d' y aller aujourd' hui mais je suis resté sur le sentier qui va de la citerne neuve au pont naturel plus bas avec son bassin ... j' ai vu un sentier qui partait sur la gauche, sinon j' ai vu des lapiaz avec de belles vues mais je n' ai pas vu vraiment de sentiers pour aller au sommet ... en fait je m' étais basé sur des photos vues sur le net où j' avais vu une grotte également ... je pensais qu' il était plus facile que cela de trouver ... si vous avez des conseils de petits sentiers ce serait sympa :)  merci d' avance !  guillaume

      • Mercredi 5 Octobre 2016 à 10:20

        Le massif des Bidoufles est parcouru par de nombreux sentiers, dont beaucoup sont  confidentiels et il est effectivement compliqué de suivre certains itinéraires, d'autant que la carte IGN n'est pas toujours fidèle au terrain. Vous trouverez dans ce blog  plusieurs tracés qui vous permettront de visiter le puits des Bidoufles ( Retour aux Morières)  , le puits de Junca et la tête de la Marquise ( Les Morières, le puits de Junca, la tête de la Marquise ), l'abri de l'Avelanier et la grotte de la baume des Lumes ( Le Renard des Bidoufles ). Avec les cartes correspondantes et en faisant bien attention aux cairns qui signalent les bifurcations,vous devriez vous en sortir. Ceci dit, une promenade aux Bidoufles a toujours un côté "course d'orientation" qui augmente son charme....   Bonnes balades.

    2
    SiouBlanc
    Mardi 18 Avril à 18:00

    Salut.

    Ce que vous croyez être la tête de la Marquise, est en faites un rocher ressemblant, qui se trouve au-dessus du Rocher des 13 Sembles vers le nord, azimut 80°/95°.

    La Marquise est plus basse au sud, azimut 150°/170°.

    Je me base sur mes photos prisent au même endroit que vous et aussi en comparant les photos que j’ai de la Marquise et qui ne ressemble pas en regardant certains détail comme le pied qui est trop polis et blanc etc…

      • Mercredi 19 Avril à 15:27

        Merci de ces précisions. Effectivement, le sommet de ce rocher m'a paru trop plat, mais, comme je n'avais pas fait de repérage particulier en prenant la photo, je suis parti de l'idée que je l'avais prise dans l'axe de la descente, ce qui me donnait à peu près la direction de la Tête de la Marquise.

        Cordialement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :