• Siou Blanc, la source du Bousquet

    Au printemps, nous avions cherché sans pouvoir conclure la source du Bousquet, dans le massif des Bidoufles, sur le plateau de Siou Blanc ( ICI ). En cette fin Janvier, après quelques pluies, peut-être y aura-t-il un peu d'eau qui nous aidera dans notre identification ?

    Pour changer, nous partons cette fois de la bergerie de Siou Blanc.

    Siou Blanc, la source du Bousquet

     Rappel : cliquer sur les images pour les agrandir

     

    On suit d'abord le GR qui est bordé par de pittoresques empilements de calcaire, puis, après les Jounces, on s'engage vers la citerne du Gouvernement flanquée de la stèle des Maquisards et on atteint la piste qui borde à l'Ouest le massif des Bidoufles. Deux gros cairns signalent le départ par ailleurs confidentiel du sentier qui monte  doucement en balcon sur son versant Nord jusqu'au puits des Bidoufles, plein d'eau. La pente s'accentue ensuite jusqu'à un col après lequel on pénètre dans un vallon très boisé et assez large où le départ du sentier qui mène à la source du Bousquet n'est pas évident.

    La bergerie de Siou BlancUn beau rocher tabulaire

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un autre rocherVue vers le Nord et les aiguilles de Valbelle devant le Grand Puy

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le puits des BidouflesAu fond, la Loube et l'Amarron, séparés par le col de la Barraque

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec les nombreuses feuilles tombées des chênes, il est difficile de suivre la trace déjà peu nette qui conduit à cette "source", que nous trouvons, après quelques errements dans ce relief si chaotique, dans le même état qu'au printemps, c'est à dire sans eau. Il est évident que les pluies récentes ont été insuffisantes, à moins que cette source, décrite en 1970 comme un simple " suintement", ne soit définitivement tarie. Un élément d'optimisme néanmoins : après une année 2014 exceptionnelle précédée de plusieurs années "normales", qui avait notamment permis d'observer, dans le massif du Garlaban, des phénomènes hydrologiques rares ( ICI ), 2015 et 2016 ont été des années très en dessous de la moyenne en termes de pluviométrie (à la station météo de Toulon). Peut-être que, si on retrouve une année faste, voire seulement plusieurs années "normales", on aura la chance de revoir couler cette source, au moins provisoirement ....

    L'emplacement probable de la source du BousquetPluviométrie à  Toulon (en rouge, la moyenne sur les dix dernières années)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous poursuivons la balade jusqu'à l'arche de pierre qui nous offre un endroit de pique-nique sec et bien dégagé.

    L'arche de pierre dans sa clairièreDrôle d'animal : kiwi, dinosaure ???

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Par un sentier direct, nous retrouvons la piste , puis le GR et enfin la bergerie après 9,2 km et un peu moins de 200 m de dénivelé.

    En chemin nous sommes tombés sur un très beau massif de houx (Ilex aquifolium, famille des aquifoliacées) encore orné de ses baies rouges, mais, plutôt que ce symbole d'un Noël déjà passé, j'ai choisi comme fleur du jour la promesse du printemps constituée par ce tout premier crocus bigarré (Crocus versicolor, famille des iridacées), pas encore complètement ouvert, mais dont les congénères constelleront bientôt tout le plateau.

    HouxHoux

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Crocus bigarré

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :