• Vallée d'Anisclo : Plana Canal, Fuen Blanca

    Après le Mondoto et la Faja Pardina, nous sommes passés en rive gauche du Canyon d'Anisclo pour le remonter jusqu'au niveau de la Fuen Blanca, exsurgence remarquable au flanc de la Punta de las Olas , près du fond de la vallée.

    L'accès au Col de Plana Canal, que nous avons choisi comme point de départ, se fait par une longue piste en terre, en état convenable, qui part de la route de Puertolas à Bestué.

    Vallée d'Anisclo : Plana Canal, Fuen Blanca

     Rappel : cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Au milieu de pâturages d'herbe rase et jaunie en fin d'été, nous attaquons une montée directe pour rejoindre la crête qui mène au Tosal d'O Bason, et plus loin, au Cuello Viceto. De superbes panoramas agrémentent ce parcours.

     

    Vers le Sud, les SestralesVers le Nord-Ouest, la chaîne du Mont Perdu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers l'Est-Nord-Est, le cirque de GurrunduéVers le Nord-Est, les "Tres Marias"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers l'Est-Sud-Est, la vallée du Rio Yaga et les "Gargantas d'Escuain".Vers le Sud, la fin du canyon d'Anisclo

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Du Cuello Viceto, notre intention était d'aller au "mirador de Pinaré", cité dans les guides du Parc, mais que nous n'avons trouvé sur aucune carte. Nous nous contentons donc de monter à flanc  pour rejoindre le bord du canyon jusqu'à trouver un endroit avec un beau point de vue sur le canyon d'Arrablo (parcouru par le GR11 qui vient du refuge de Goriz) et sur la Fuen Blanca, cascade qui sort directement de la falaise près du confluent avec le canyon d'Anisclo. C'est en même temps un lieu de rêve pour le pique-nique.

    Au Cuello VicetoDu belvédère, vue sur l'aval du canyon d'Anisclo

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le canyon d'Arrablo et la Fuen BlancaZoom sur la Fuen Blanca

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après une petite sieste, il n'y a plus qu'à rejoindre le Cuello Viceto, puis à descendre dans le vallon pour trouver la piste qui nous ramènera au Col de Plana Canal en longeant la partie médiane du canyon d'Anisclo. Au passage, avant d'atteindre le refuge pastoral de San Vicenda, nous trouvons le sentier qui descend au fond de la gorge et dont une branche remonte ensuite sur le plateau en empruntant le beau ravin de Capradiza, d'où on rejoindrait le Cuello Arenas comme nous l'avons fait en rentrant de la faja Pardina ( ICI ).

    Le ravin de CapradizaLe canyon d'Anisclo. Où on devine que la branche Sud-Nord de la Faja Pardina n'a rien d'évident....

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le refuge de San VicendaDerrière nous, la chaîne du Mont Perdu

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un peu plus loin, nous nous trouvons en face du confluent des canyons d'Anisclo et de Pardina et nous voyons la cheminée qui en son temps nous a permis de quitter la faja pour remonter sur le plateau (tracé jaune sur la photo).

    La sortie de la faja PardinaUne indigène apparamment indifférente à la beauté du paysge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Encore quelques km à contempler ces superbes paysages et nous retrouvons le Col de Plana Canal, après un peu plus de 14 km et 500 m de dénivelé.

    Nous avons eu de la chance pour la fleur du jour en trouvant ce magnifique géranium cendré (Geranium cinereum, famille des géraniacées), endémique des Pyrénées.

    Géranium cendré (les feuilles luisantes ne sont pas les siennes)

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :