• Barjols, Pontevès, le Petit Bessillon

    Je ne compte plus les balades au cours desquelles les sommets du Petit et du Gros Bessillon nous sont apparus de loin comme deux phares émergeant des collines au centre du Var (la "Provence verte"). Aujourd'hui nous nous rendons à Barjols pour les voir de près.

    Nous garons la voiture au parking de la Rouguière et nous commençons la balade à travers les ruelles et les escaliers qui petit à petit nous conduisent vers le Vallon des Carmes.

    Barjols, Pontevès, le Petit Bessillon

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Bâti sur les pentes des collines au confluent de plusieurs rivières autrefois domestiquées pour fournir l'énergie à des tanneries, moulins, papeteries ..., Barjols est célèbre pour ses eaux vives. Sur notre chemin nous croisons plusieurs fontaines et nous entendons souvent l'eau circuler dans les caniveaux ou dans des canaux souterrains. Un vrai bonheur en cette époque plutôt sèche. Comme en beaucoup d'endroits dans le département, cette eau dépose des quantités importantes de tuf et un bel exemple est celui de la fontaine Raynoard qui, à l'origine, comportait plusieurs statues petit à petit noyées dans le calcaire (voir ICI ).

    La fontaine RaynoardLa fontaine et le lavoir de la Burlière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous arrivons dans le vallon des Carmes. Il est traversé par le Fauvery (le bien nommé : lou fau vèire, il faut le voir) dont les cascades tombent dans des bassins aux couleurs de lagons.

    La fontaine Saint-Jean et son lavoirLe gouffre aux épines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Gouffre aux épinesLa cascade des Carmes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En continuant à remonter le cours de la rivière sur des escaliers bien aménagés nous arrivons à l'ancien couvent des Carmes, ensemble troglodyte fondé vers 1670 et abandonné à la Révolution.

    Ornement dans une des pièces du couventL'autel de la Chapelle du Couvent des Carmes

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après cette visite il nous faut brièvement rebrousser chemin pour prendre le sentier qui, par de raides lacets, nous conduit à la croix du Castellas. A ses pieds une table d'orientation présente le panorama qui s'étale devant nous, de la Sainte-Victoire aux sommets des Maures en passant par les Monts Auréliens, la Sainte-Baume, la Montagne de la Loube ... Quittant ce belvédère, nous nous dirigeons sur un plateau vallonné vers le village de Pontevès à l'entrée duquel nous prenons plein Sud le chemin des Puits en direction du Petit Bessillon.

    Barjols vu de la Croix du CastellasEt voilà le Petit Bessillon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le chemin des PuitsSur le chemin des Puits

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un oratoire devant le Petit Bessillon.On approche

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après un virage vers l'Est le chemin commence à monter sur la crête puis il devient un sentier étroit en écharpe sur la face Sud avec une pente toujours modérée et ce n'est que dans les 50 derniers mètres qu'il se redresse sensiblement pour se frayer un passage au milieu des rochers.  Nous arrivons ainsi à un col sur l'arête et continuons vers le sommet Ouest,  idéal lieu de pique-nique et superbe belvédère qui permet de comprendre à quel point le Var mérite son titre de second département boisé de France (après les Landes).

    Vue côté SudVue côté Nord, vers les montagnes du Verdon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vers l'Est, le sommet oriental et le Gros Bessillon.A nos pieds, Pontevès, et plus loin, Barjols

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous laissons pour une autre fois la visite  du sommet oriental auquel conduit un sentier qui suit une arête à un moment très étroite et nous redescendons vers Pontevès par le chemin de l'aller. Nous traversons le village désert et allons jeter un coup d'œil aux ruines du château.


    Pendant la descente, vers l'Ouest. En médaillon, zoom sur la Sainte-VictoirePontevès

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le seul mur encore debout du châteauDepuis la terrasse, Petit et Gros Bessillon

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le retour vers Barjols emprunte vers le Nord le chemin de Tavernes, puis, vers l'Ouest, l'ancienne voie ferrée du train des Pignes. Le pont qui  traversait le Fauvery est détruit et il faut rester en rive gauche sur un étroit sentier jusqu'aux Carmes. Cette fois nous ne descendons pas dans le vallon et rejoignons le haut du village puis, en zigzagant de fontaine en fontaine, la Place de la Rouguière. 

    La fontaine du RéalLa fontaine de la Porte Rouge

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les chutes du RéalA côté des chutes du Réal, deux panneaux en céramique présentent la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Ici le frontispice d'une des panneaux.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La fontaine du PiquetLa fontaine Capitaine Vicens

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au passage, nous visitons la Collégiale, grande Église datant du XIII ème siècle dont le porche est original et passons devant une autre curiosité : un énorme platane évidé dont le tronc fait plus de 12 m de circonférence.

    L'entrée de la CollégialeAu fond, un tympan sculpté du XIII ème.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La fontaine du champignonLe platane évidé

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au final, une très intéressante balade de 13 km et près de 600 m de dénivelé.

    Voici deux fleurs bien différentes qu'on appelle pourtant toutes deux des "vendangeuses" car elles fleurissent en automne : la sternbergia (Sternbergia lutea, famille des amaryllidacées) et l'aster âcre (Galatella sedifolia, famille des astéracées).

    SternbergiaAster

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Octobre à 20:25

    Ah, de beaux souvenirs pour moi. Barjols j'y suis allée plusieurs fois et nous avions fait le circuit des fontaines. J'ai d'ailleurs mis deux billets sur mon blog et nous avions beaucoup aimé. A une époque j'avais une amie blogueuse (Françoise du Var, malheureusement décédée maintenant, qui nous avait invitée chez elle et nous avions fait du tourisme dans sa région, région que je connaissais bien malgré tout ayant habité dans le Var quelques années. Beau billet. Je te met le lien sur l'un de mes billets !

    http://lesevasionsdecat.canalblog.com/archives/2008/12/17/11660577.html

    Bisous.

      • Lundi 14 Octobre à 00:14

        Merci. Barjols est effectivement un très beau village. J'ai pu constater que la fontaine du champignon était  plus en forme en 2016 que cette année. Mais enfin, malgré la sécheresse, de l'eau coule quand même partout et c'est remarquable.

        Amitiés

    2
    Francois
    Dimanche 13 Octobre à 08:42
    Superbe! Cela vaut le coup de faire quelques kilomètres de plus pour changer un peu d'horizon.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :