• Bandol, le Gros Cervo côté Ouest

    Le parcours de cette balade est la synthèse de deux précédentes sorties sur le "Gros Cervo" (le "grand cerf", rien à voir avec l'organe, d'où cette orthographe différente de celle de l'IGN) à partir de Bandol. Il nous permet de faire le tour de l'ensemble des curiosités de l'Ouest de ce massif : roche Curade, Grotte du Garou, Ouvrage de la Pointe.

    Le départ est, comme d'habitude, au Parc exotique de Bandol, devant lequel il est facile de stationner, et on commence par remonter le Chemin de Sainte-Trinide, puis celui de la Piole Paul Venel jusqu'à ce que les balises rouge et bleu nous engagent, entre deux propriétés, sur un sentier qui s'élève ensuite rapidement dans la forêt de pins.

    Bandol, le Gros Cervo côté Ouest

    Rappel : passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

     

    Les couleurs ne sont plus celles du printemps ...Vignes le long du chemin de Sainte-Trinide

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au premier carrefour, on suit sur la gauche les balises et après avoir parcouru 300m un gros cairn sur la droite signale le sentier qui monte à la Roche Curade. Une dizaine de mètres sur une dalle pentue, puis la trace devient évidente et nous mène à cette curieuse vague de pierre isolée au milieu des pins. Le terre-plein aménagé à son pied domine les Baies de Sanary et de Bandol, voilées aujourd'hui par une brume légère mais tenace.

    La Baie de Bandol depuis le sentierLa Roche Curade

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Roche CuradeDe ce côté, on ne peut pas rater le sentier

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un montée un peu raide amène sur une piste où l'arrivée du sentier est soulignée par deux rangs de pierres. En pente désormais douce on rejoint la route de la crête au bord de laquelle  une petite arène de rochers entourée de quelques branches de pins se révèle bien confortable pour le pique-nique.
    On continue par le GR  sur l'arête Nord du massif, avec cette fois des vues vers les villages de La Cadière et du Castellet. La Sainte-Baume est complètement estompée par la brume.

    Vers le Nord, la Cadière (à gauche) et le Castellet (à droite)Depuis le col, l'entrée de la grotte du Garou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au col, les plus vaillants descendent les quelques mètres qui permettent d'accéder à la Grotte du Garou pendant que les autres se contentent d'en observer l'entrée depuis la crête. Pour éviter quelques passages délicats sur le GR qui escalade la Pointe du Cerveau, on continue sur la route - exempte de voitures - jusqu'à l'ouvrage de la Pointe, ancien fort désaffecté dont les alentours bénéficient -par temps clair! - d'une vue exceptionnelle.

    Arivée à l'ouvrage de la PointeVue vers l'Ouest

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vue vers le Nord: la Cadière et, en principe, au fond, la Sainte-BaumePendant la descente, vers le Sud-Est. Au fond, on devine le Cap Sicié et les Îles des Embiez

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour le retour, une alternance de sentiers agréables et de pistes plus banales nous amène au pied du Tardillon où nous attend un dernier raidillon avant la descente sur la ferme ruinée des Tassys et le retour à la voiture, après un peu moins de 9 km et environ 350 m de dénivelé.

    Sur ces rochers calcaires, contrairement à ce qu'on pouvait attendre en cette période de sécheresse, il ne semble pas que la végétation soit particulièrement en souffrance. Peut-être l'influence de l'humidité en provenance de la mer... Deux fleurs se font remarquer par leur relative abondance: la bruyère multiflore (Erica multiflora, famille des éricacées) et l'inule visqueuse (Dittrichia viscosa, famille des astéracées) aux lumineux capitules jaune d'or.

    Bruyère multifloreInule visqueuse

     

     

     

     

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Duthu
    Dimanche 15 Octobre à 15:49

    Henselin mentionne une grotte à étage, voisine de la grotte du Garou, à peu près à la même altitude, orientée à l'ouest.

    Elle aurait été habitée et fouillée aussi.

    Je l'ai cherchée en vain avec Hubert.

    Jean-Bernard

      • Dimanche 15 Octobre à 19:15

        La liste du CDS83 ne donne, sur le territoire de Sanary,  qu'une grotte (relativement) voisine de celle du Garou: la Grotte du Maréchal ( ICI)  Elle est située sous l'ouvrage de la Pointe et apparemment orientée au Nord-Ouest. Etant donnée son altitude (247m soit 70 m de moins que celle de l'ouvrage de la pointe), elle pourrait être en face de la la cavité dont on devine l'entrée sur mon avant-dernière photo. Sinon, il y a aussi pas mal d'avens, mais ce ne sont pas des grottes.

    2
    Duthu
    Dimanche 15 Octobre à 20:12

    Erratum. Il s'agit de Louis Henselingin "Zig-zags dans le Var" (1934-1936).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :