• Les Baumettes, la Calanque et l'Aiguille de Sormiou

    Encore une belle journée ensoleillée et sans vent, idéale pour retourner dans les Calanques. Aujourd'hui, direction Sormiou à partir des Baumettes, une balade que nous n'avons pas faite depuis un bon bout de temps.

    Nous garons la voiture sur le chemin de Morgiou et prenons le sentier noir en direction du col de Lun mais nous le perdons rapidement et plutôt que de rebrousser chemin nous continuons jusqu'à la crête près du col des Baumettes.

     

     

    Une suite de pistes et de sentiers ramènent sur le sentier initial que nous suivons cette fois jusqu'au col de Sormiou.  Sur tout ce parcours, on bénéficie de vues panoramiques du Mont Puget  à la Côte Bleue en passant par le massif de Marseilleveyre.

    Arrivée sur la crête. Au fond le Mont PugetOn découvre la Calanque de Sormiou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    En contrebas la route de Sormiou. Au fond, l'île RiouEt de ce côté, Marseille

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir

    Par d'autres chemins tout aussi agréables nous retournons au col des Baumettes où nous prenons le sentier rouge pour descendre à la Calanque.

    Le sentier vers Sormiou est un peu rugueux.Sur la crête. La flèche jaune montre l'endroit où nous passerons au retour

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et il est dominé par de beaux rochersOn arrive

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une fois au bord de la mer nous faisons un bout de chemin sur le sentier qui conduit au Col de Lui d'Aï. Mais ce sentier malcommode est entièrement à l'ombre et les rochers sont humides et glissants. Aussi retournons nous après environ 200m vers le soleil de l'autre rive de la Calanque dont on ne se lasse pas de contempler l'exceptionnelle couleur.

    Au bord de la plageDepuis le sentier rive droite

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le petit port de SormiouLe  port de Sormiou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La Calanque de SormiouQuelle eau !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après cette flânerie au bord de l'eau nous entamons la montée vers le "canapé de Sormiou" sur le sentier balisé en rouge et dès que nous avons dépassé les derniers cabanons nous nous arrêtons sur une terrasse bien exposée pour la pause pique-nique. Et en regardant vers le haut, nous voyons la suite de notre randonnée.

    La vue depuis le coin de pique-niqueL'Aiguille de Sormiou et la suite de notre trajet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au bout d'une rude montée le sentier "rouge" arrive devant un ressaut qui  nécessiterait une brève escalade. Mais nous suivons l'itinéraire de contournement (pointillés rouges) et quelques mètres plus loin démarre sur la gauche un bon sentier en balcon qui, après avoir traversé un pierrier stabilisé par quelques touffes opiniâtres de sumac, nous conduit au col au pied de l'aiguille de Sormiou.

    Pendant la montéePendant la montée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Arrivée à l'Aiguille de SormiouAprès l'Aiguille de Sormiou

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Après le col le sentier continue un moment en montée facile puis descend brutalement par quelques lacets et un ressaut où il faut mettre les mains vers le fond du vallon des Escourtines. Il se dirige vers le col des Escourtines mais notre intention est de remonter le vallon qui longe le flanc du Baou Rond. Il nous faut alors revenir un peu sur nos pas pour trouver au milieu des chênes kermès une trace étroite et encombrée qui contourne la falaise verticale de plusieurs mètres qui barrait le vallon. La suite est une longue ascension dans des pierriers pentus plus ou moins stables où là encore la ténacité des sumacs est la bienvenue.

    La remontée du vallon au pied du Baou RondLa remontée du vallon au pied du Baou Rond

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    L'effort demandé est récompensé par la vue qu'on découvre lorsqu'on débouche sur la crête et le "sentier du Carrefour" :  vers l'Est toute la côte jusqu'au cap Sicié.

    La vue vers l'Est à la fin de la remontée du vallon

     

    Vers l'Ouest, le massif de Marseilleveyre et d'un peu plus loin sur le chemin, Marseille et la Côte Bleue.

    Le massif de MarseilleveyreLe vallon que nous avons remonté. En jaune, le trajet vers le le col des Escourtines

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au fond les îlesEt de ce côté, Marseille

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous rejoignons le col de Morgiou d'où nous descendons au parking par le joli sentier du vallon des Escampons. A l'arrivée, 9 km et 500 m de dénivelé pour une balade calanquaise encore une fois superbe.

    Une fleur ? Celle du globulaire alypon (Globularia alypum, famille des plantaginacées) s'impose par sa relative abondance au milieu de tous ces cailloux.

    Globulaire

    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    François
    Samedi 11 Janvier à 18:45

    Superbes couleurs, c'est vraiment un enchantement! Je vais rendre mon billet pour les Maldives...

    2
    Dimanche 12 Janvier à 07:58

    Les calanques de Sormiou, une pure merveille ! Nous les avons faites en randonnant nous aussi, mais également en bateau (moins fatiguant !!!). Merci pour ces belles photos. Bises.

      • Dimanche 12 Janvier à 15:10

        Dans les Calanques rien ne vaut les vues depuis les sommets et les crêtes.  Côté mer, j'aimerais bien y faire un jour un tour en kayak mais je crois que ce n'est pas si facile.

        Très cordialement

         

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :