• Estérel, le Pic du Perthus Occidental

    Dans l'Estérel nous avons beaucoup randonné vers les sommets "périphériques", du Dramont au Mont Vinaigre (Cap Roux, Pic d'Aurelle, Pic de l'Ours, Suvières, etc ...), mais beaucoup moins au centre du massif. C'est là que nous allons aujourd'hui avec ce tour/ascension du Pic du Perthus Occidental.

    Nous partons de la maison forestière de Roussivau. En fait nous nous sommes arrêtés sur un petit parking quelques centaines de mètres avant celui, plus important, qui se trouve au carrefour des pistes à la cote 89. Bien nous en a pris, ce dernier accueillait déjà une bonne vingtaine de voitures avant notre arrivée.

    Les alentours de la maison forestière sont un endroit charmant : des étendues d'herbe rase et bien verte, une grande variété d'espèces d'arbres, en font une oasis au milieu de l'ambiance minérale du massif.

    Nous suivons la piste en direction du pont du Perthus et nous la quittons au dernier virage pour un sentier qui lui est parallèle, un peu plus haut sur la pente. Nous avons croisé en chemin quelques promeneurs qui terminaient leur sortie matinale. Désormais nous ne verrons plus personne jusqu'à la fin de notre balade.

    Les sangliers apprécient visiblement cette herbe bien verte près de la maison forestièrePeu avant le parking, les objectifs du jour : à gauche la barre de Rousssivau, à droite le pic du Perthus

     

     

     

     

     

     

     

     Passer le pointeur sur les images pour voir les légendes. Cliquer sur les images pour les agrandir 

    La maison forestière de RoussivauLa barre de Roussivau

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le Pic du Perthus OccidentalLe ruisseau du Perthus, vers l'aval

     

     

     

     

     

     

     

     

    Au dernier virage, le pic du Perthus OrientalSur le sentier, peu après avoir quitté la piste

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous dépassons le pont et commençons l'ascension sur un sentier bien tracé. Typique de l'Estérel il alterne des passages dégagés au sol très caillouteux, des traversées de pierriers, des tronçons en sous-bois plus réguliers, ... Et tout cela dans une merveilleuse odeur de maquis. Après avoir traversé un ravin le sentier s'élève rapidement par quelques lacets mais la pente reste toujours modérée et nous arrivons facilement sur la crête. A mesure de la montée, la vue se dégage sur l'ensemble du massif.

    Traversée d'un pierrierLe ravin du Perthus vers l'amont

     

     

     

     

     

     

     

     

    Passage en sous-boisTraversée d'un ravin

     

     

     

     

     

     

     

     

    Panorama vers l'Est à l'arrivée sur la crête. A droite le pic du Cap Roux, à gauche le pic de l'Ours  flanqué de la Dent de l'Ours

    Nous faisons un écart sur la droite pour avoir la vue vers le Sud-Ouest et la baie de Fréjus. Nous sommes en fait sur un plateau irrégulier qui sépare la Barre de Roussivau du pic du Perthus. Dans les creux des rochers des flaques temporaires de diverses tailles abritent une abondante végétation aquatique.

    La baie de FréjusSur le plateau

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mare temporaire. Au fond, les SuvièresLa Barre de Roussivau

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une piste nous mène vers le sommet du pic du Perthus. Nous y trouvons un chaos de rochers fleuri de lavandes des Maures et de quelques asphodèles. Nous flânons un bon moment dans cet endroit remarquable, et nous faisons la pause pique-nique face à l'amont du ravin du Perthus.

    Le sommet du Pic du Perthus Occidental. Juste derrière, celui du Pic Oriental. Au sommet du Pic

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dans le chaos de rochersVue depuis notre coin PN

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous repartons sur la piste vers le Nord, jusqu'à la Baisse Andoulette où nous prenons un sentier qui, en balcon vers la baie de Fréjus, nous ramène vers  Roussivau.

    A la Baisse AndouletteCurieux affleurement d'une roche feuilletée verdâtre (rhyolite fluidale ???)

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le sentier en balconLe sentier fleuri par les lavandes des Maures

     

     

     

     

     

     

     

     

    Traversée d'un ruisseauRoussivau est en vue

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dernier regard vers les sommetsL'arrivée n'est pas loin

     

     

     

     

     

     

     

     

    A l'arrivée, environ 9 km et 300 m de dénivelé pour une balade exceptionnelle.

    Le printemps a ici vraiment débuté : au milieu des lavandes des Maures, fleuries en abondance, quelques asphodèles et iris à leurs débuts. Et aussi une plante qui éclaire les rochers de ses belles touffes vert-jaune : l'euphorbe épineux (Euphorbia spinosa).

    Détail d'une fleur d'asphodèleIris sauvage

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lavande des MauresEuphorbe épineuse (détail)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Euphorbe épineuse

    Partager via Gmail

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Mars à 09:03

    Magnifiques tes photos, elles donnent vraiment envie d'aller se balader ver le Pic du Perthus ! (Sur le coup, j'ai cru que tu étais au Perthus, tout à côté du village catalan où j'ai habité !!!). Bises

      • Dimanche 14 Mars à 11:46

        Moi aussi j'ai été étonné de voir qu'il y a des pics du Perthus dans l'Estérel. Tu as compris pourquoi j'ai tenu à y aller.

        Bon Dimanche

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :